• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > France > Contrats de génération, des "accélérateurs d'embauches"
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

France - 25-10-2013

Contrats de génération, des "accélérateurs d'embauches"

EMPLOI

“Il ne s’agit pas d’embauches. Mais je suis persuadé que la signature de cet accord sera un accélérateur d’embauches”, a déclaré le 22 octobre le ministre du Travail, Michel Sapin à l’occasion de la présentation d’un accord relatif au contrat de génération dans la filière alimentaire. Cet accord, a commenté le ministre délégué à l’Agroalimentaire, Guillaume Garot, doit permettre aux entreprises de 50 à 299 salariés de bénéficier du dispositif d’aide “contrat de génération”.


Celui-ci prévoit une aide forfaitaire de 4 000 euros par an pendant trois ans pour les entreprises qui embauchent un jeune de 16 à 26 ans et maintiennent un senior de plus de 57 ans. L’objectif est de “30 000 jeunes de moins de 30 ans recrutés sur la période 2014-2017, a précisé Michel Sapin. Et d’une part de 25 % de salariés de 50 ans et plus dans les effectifs de 2016”. Soit, au total “un engagement de 90 000 embauches”, a repris Guillaume Garot.


Moins de 13.000 petites entreprises ont demandé à ce jour à bénéficier de l’aide (mais seules 85% sont acceptées) L’objectif, déjà revu à la baisse, de 25.000 contrats signés en 2013 est inenvisageable et remet en cause celui des 500.000 sur l’ensemble du quinquennat.


Contrats d’avenir


De son côté, Stéphane Le Foll, également présent, a confirmé la mise en place, dans le cadre de la loi d’avenir agricole, d’un contrat de génération “spécifique à l’agriculture, différent mais avec le même esprit”. Il est ainsi prévu une aide pour les exploitations agricoles, lorsque l’exploitant, âgé d’au moins 57 ans, emploie à temps plein un jeune salarié ou stagiaire - dans la perspective de lui transmettre l’entreprise. Le montant de l’aide sera fixé ultérieurement par décret.


“Le seuil des 70.000 emplois d’avenir a été dépassé ce lundi, un an presque après le lancement de ce dispositif”, a dit la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem qui rapportait, lors du compte rendu du conseil des ministres, les propos tenus par Michel Sapin.


Les emplois d’avenir sont l’un des dispositifs sur lesquels le gouvernement compte, comme les contrats de génération, pour inverser la courbe du chômage avant la fin de l’année.


François Hollande a demandé l’été dernier aux acteurs locaux de la lutte contre le chômage de dépasser l’objectif qui leur avait été assigné de 100.000 emplois d’avenir avant la fin 2013.


Signaler un abus

Catégories : Emploi

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services