• Suivez-nous :

accueil
Loire-Atlantique > Des poulets chauffés au biogaz
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Loire-Atlantique - 25-10-2013 - Christian Evon

Des poulets chauffés au biogaz

METHANISATION

L'Atee Grand Ouest, le Club biogaz et Méthajade organisaient, mercredi, une journée d'informations et d'échanges à l'occasion de la mise en service de l'installation située chez un éleveur avicole.

A Chéméré, le biogaz est produit en voie sèche discontinue avec un procédé dit de garage. L'installation construite chez Gérard Guilbaud comprend quatre digesteurs.

A Chéméré, le biogaz est produit en voie sèche discontinue avec un procédé dit de garage. L'installation construite chez Gérard Guilbaud comprend quatre digesteurs.


La voie sèche est encore peu répandue et nous profitons de la mise en service de l'installation située chez Gérard Guilbaud pour commu­ni­quer” explique Grégory Davy, chargé d'affaires chez Méthajade­, constructeur local spécialisé dans les énergies de la biomasse. “Nous avions un prototype à Touvois (44). On passe maintenant à la phase de développement de cette technologie. Au total, nous avons une douzaine de projets.”


Quatre ans après le début de sa réflexion et moins de 24 mois après le démarrage des travaux, l'administrateur de Terrena touche au but. “L'installation tourne enfin : du biogaz a commen­cé à être injecté dans le réseau et l'électricité suit à son tour. La semaine prochaine, les poulaillers seront chauffés grâce à la micro-unité de méthanisation” explique Gérard Guilbaud.


Quel gisement pour quelle installation ?


L'aviculteur possède deux poulaillers de 800 m2 chacun, extrêmement gourmands en gaz. Pour baisser sa facture énergétique, il a décidé d’installer une petite unité de méthanisation de 55 kW électrique, adossée à un réseau de chaleur sur son exploitation. Comme il n’avait pas assez d’effluents pour alimenter le méthaniseur, il a fait appel aux agriculteurs voisins et à la commu­nau­té de communes Cœur pays de Retz pour valoriser ses déchets verts. Au total, 2 750 t de fumier de bovin, de volaille et de porc, issus de cinq plans d'épandage, seront valorisées.


Avec Méthajade, Gérard Guilbaud a opté pour la méthanisation en voie sèche discontinue. Ce binôme fait partie de l’un des sept projets retenus dans l’appel à projet de l’Ademe, sur la micro-méthanisation. “En agriculture, plus l'investisseur maîtrise la pérennité de son gisement, plus le projet sera sécurisé dans le temps” précise Lise Lambert, de l'Ademe.


En 2012, l'Ademe a accompagné une vingtaine de projets de micro-méthanisation, pour un montant d'investissements de 10 M€. “Dans le sillage de la Bretagne et des Pays de la Loire, d'autres régions se réveillent. A l'avenir, il n'est pas dit qu'on pourra bénéficier de leurs crédits non utilisés. Sur des projets de territoire, on espère mobiliser des cofinancements, voire bénéficier de fonds Feder” poursuit Lise Lambert. “Comme d'habitude, on attend de voir ce que la loi de Finances­ nous réserve.”


60 % de valorisation énergétique


A Chéméré, le moteur de cogénération produit annuellement 430 MWh d’électricité injectés dans le réseau et 590 MWh de chaleur, dont 50 % valorisés sur l’exploitation : chauffage du poulailler, maison et local de vente directe. Au final, le taux de valorisation énergétique sera de 60 %. L’investissement global de cette micro-unité de méthanisation est de 720 000 € HT, subventionné à hauteur de 40 %.


Grâce à la prime pour le trai­tement des effluents d’élevage et à la prime à l’efficacité énergétique, le tarif d’achat de l’électricité est de 188,30 € le MWh. La recette s’élève chaque année à 82 000 €. Pour François Haumont, chef de projet à Méthajade, le retour sur investissement se fera après sept ans et demi. “Le calcul est fait en se basant sur l’économie de propane pour les pou­laillers, soit 9 600 €, et les charges d’exploitation qui sont quasiment les mêmes qu’une grande unité, 35 000 €/an”.


Christian Evon



Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services