• Suivez-nous :

accueil
Sarthe > Un concours de grande tenue à l'interrégional Limousin
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Sarthe - 20-09-2013

Un concours de grande tenue à l'interrégional Limousin

Le concours interrégional limousin a réuni plus de 100 animaux dans un concours de haut niveau avec les meilleurs élevages de la Sarthe et de dix départements voisins.

Le concours interrégional limousin a tenu toutes ses promesses (le temps excepté) vendredi 13 au  Mans. Les grands élevages de l'Ouest étaient présents malgré la tenue du Space la même semaine et le concours national à Nancy le week-end précédent. La juge, Nicole Carcailloux, a mené le concours de bout en bout avec une grande maîtrise et beaucoup de pédagogie. Eleveuse­ elle-même en Corrèze­, elle a eu à cœur de montrer au public les qualités recherchées en sélection, tout en soulignant à maintes reprises, le travail de préparation des éleveurs. Ce qui s'est vu dans le compor­tement impeccable des animaux tout au long de la journée. “Elle a pris le temps de bien observer chaque animal, et vis-à-vis des éleveurs, c'est une marque de respect pour leur travail,” remarquaient d'autres éleveurs dans le public. Etienne Lejeune, président du Séblis, le syndicat sarthois limousin, notait pour sa part la motivation des éleveurs et saluait l'effort pédagogique de la juge, notamment pour les jeunes : “Cela peut leur donner des idées et les encourager dans la sélection.”


Récompense très réparties

De la Mayenne, deux éleveurs participaient au concours. “Ils étaient nombreux dans le public,” corrige Mickael Martineau, l'un des exposants. Celui-ci a obtenu le prix “qualité bouchères mâles” avec Edelweiss, un taureau de 4 ans, homozygote pour le gène sans corne. Le taureau avait fini 4e sur 24 au concours National à Nancy, la semaine précédente, prouvant ainsi que les animaux avec le gène sans corne ont rattrapé la sélection traditionnelle. La Sarthe a remporté le prix du “meilleur taureau qualifié” avec Biscoto, champion l'an dernier aux Quatre Jours, appartenant au Gaec Ricordeau, ainsi que le prix de la “meilleure reproductrice” avec Drolesse appartenant au Gaec Chauveau. La Sarthe gagnait aussi le prix départemental, plus honorifique. Le Maine-et-Loire obtenait quant à lui le prix “femelles adultes” à l'EARL Lemesle ainsi que le prix “qualité bouchère femelle” à l'EARL de la Couisière.


Un travail reconnu dans le monde entier

En fin de journée, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a achevé sur le grand ring limousin, la visite officielle de la partie agricole de la Foire. “La Limousine est une des races les plus connues dans le monde,” a-t-il souligné. “45 % des bovins allaitants dans le monde sont des races françaises : c'est l'excellence de l'élevage français qui est ainsi reconnue. J'étais dimanche dernier dans une ferme en Lithuanie et c'était justement des taureaux limousins. Des taureaux achetés en Allemagne peut-être, mais des taureaux choisis pour des qualités qui sont travaillées ici par les
éleveurs.

Signaler un abus

Catégories : Salons

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services