• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Aviculture > Pas de miracle, mais au moins des réponses...
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Aviculture - 20-09-2013 - Frédéric Gérard

Pas de miracle, mais au moins des réponses...

Avec la suppression des restitutions, 23 % des abattages français se retrouvent en porte-à-faux et un recours auprès de l’Europe ne produira pas de miracle. On comprend l’agacement et la colère des salariés, l’inquiétude et la lassitude des producteurs, qui risquent la perte de débouchés. 

Dacian Ciolos estime que la filière était prévenue et a eu le temps de s’adapter. Les industriels disent s’être préparés pour fin 2014, et avoir été pris de court. Le Gouvernement tente de trouver un équilibre entre les réalités de l’emploi et ses alliés politiques à Bruxelles, qui ont voté pour la fin des restitutions. 

“Les carnets de commande de l’agroalimentaire sont pleins, insiste Christiane Lambert. Si on ne sort pas de l’ornière on ne sera pas dans la course demain !” Cela vaut en volaille comme en porc. 

Mais l’Etat doit-il accompagner financièrement ou bien ouvrir une voie stratégique d’avenir ? Il devrait au moins commencer à donner des réponses. 

Frédéric Gérard

Signaler un abus

Catégories : Aviculture Porcs

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services