• Suivez-nous :

accueil
Cultures > Grandes cultures > MécaCéréales, le rendez-vous des céréaliers
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Grandes cultures - 09-08-2013

MécaCéréales, le rendez-vous des céréaliers

MécaCéréales, le rendez-vous céréalier organisé par la fédération des cuma de la Région Centre se tenait mercredi dernier dans le Loir-et-Cher

MécaCéréales, organisé par la Fédération des Cuma de la région Centre, se tenait le 31 juillet à Epuisay, dans le Loir-et-Cher a attiré encore beaucoup de monde bien que la moisson ne soit pas terminée nulle part. Au programme, les outils d'implantation du colza (avec travail du sol simplifié) et les moissonneuses-batteuses avec un pôle consacré à l'amélioration de la qualité du grain. Les organismes stockeurs souhaitent responsabiliser les agriculteurs sur la propreté de leurs livraisons. Il est possible de réduire les impuretés -sans aller jusqu'aux grains cassés- mais pour cela il faut être capable de modifier les réglages de la moissonneuse au cour de la journée suivant l'humidité de la paille, en particulier le vitesse du batteur. “En prenant le temps d'aller vérifier de temps en temps la propreté du grain -parce que les renseignements donnés par les appareils en cabine ne sont pas assez précis- et d'adapter les réglages, on réduit fortement le travail au silo,” informait un technicien d'Arvalis. Et cette année, il y avait beaucoup à dire sur les taux d'impureté dans le colza.


Semer le colza

Autre atelier de circonstance, celui consacré aux techniques innovantes d'implantation du colza : les outils de strip-till mais aussi d'autres outils plus ou moins simplifiés. Les outils de strip till, qui par définition ne travaillent que la bande semée, doivent ameublir le lit de semence sans un faire un sol creux. Les concessionnaires annoncent des vitesses possibles, des éléments de sécurité, des duretés de socs mais pour Pierre Jallu, agriculteur à Chantenay-Villedieu (72) et spécialiste de ce type d'outil, “l'important est de fissurer le sol sans le déplacer. Devant la dent, la terre n'a qu'une issue : par le haut. Plus vous allez vite et plus elle foisonne et fait des mottes. Le mieux est de rester à 5 -6 km/h : on fissure en profondeur -et sur les côtés- en essayant de laisser le sol en place.” Attention bien entendu aux conditions de sol qui ne doit pas être trop humide, faute de quoi le travail du sol ne fait pas. Objectif : 30 plantes /m2 dans un sol bien ameubli qui va permettre un enracinement vertical du pivot, indique le Cetiom.


Les moissonneuses en action

La démonstration des moissonneuses-batteuses avec 6 grandes marques (John Deere, Claas, New Holland, Massey-Fergusson, Deutz-Fahr et CaseIH) devait permettre de comparer les systèmes conventionnels, axiaux et hybrides puisque les concessionnaires des différentes marques avaient des modèles équipés avec les différents systèmes. Sauf que dans les bonnes conditions de récolte de cette journée, les pailles bien sèches et le blé bien mûr se récoltait trop facilement. MécaCéréales a lieu tous les deux ans : le prochain rendez-vous sera en 2015 dans l'Indre.

Signaler un abus

Catégories : Cuma culture

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services