• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > France > Les revenus agricoles de 2012 accentuent les écarts
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

France - 03-07-2013

Les revenus agricoles de 2012 accentuent les écarts

Economie

Les revenus du monde agricole ne se seront pas trop mal comportés en 2012 si l’on en croit les données de la Commission des comptes de l’Agriculture qui s’est réunie le 3 juillet.

Les plus mal lotis: les producteurs de lait.

Les plus mal lotis: les producteurs de lait.

Il y a, chaque année, des écarts de plus en plus grands dans les résultats atteints pour le revenu agricole selon les différents types de production. 2012 aura confirmé le phénomène si l’on en croit les résultats de la Commission des comptes de l’agriculture réunie le 3 juillet. Des données qui amplifient les estimations livrées en décembre dernier mais surtout montrent l’importance croissante des écarts. En euros courants par actif non salarié des moyennes et grandes exploitations, la progression atteint 9 % (10 % en 2011). Un record, selon le SSP, service statistique du ministère de l’agriculture. Le résultat net par actif (salariés et non salariés) en termes réels, selon l’Insee, progresse en moyenne de 5,4 %. Cependant, les performances ont été extrêmement variables. Les plus mal lotis: les producteurs de lait. « Le prix du lait diminue sous l’effet de la pression à la baisse des prix des produits laitiers industriels », indiquent les experts de l’Insee (Institut national de la statistique). À cela s’ajoute l’impact du prix des aliments du bétail qui a continué à être élevé. Du coup, leur revenu retombe à 24 700 euros, selon des données diffusées par l’APCA (Assemblée permanente des chambres d’agriculture). Les éle- veurs d’ovins et de bovins-viande sont encore moins bien lotis et voient leur revenu s’effriter à environ 17 000 euros annuels. En revanche, les statisticiens considèrent que les prix du porc et des volailles ont globalement augmenté en 2012 (malgré un reflux en fin d’année), rendant possible une amélioration de leur situation. Le revenu agricole par actif pour les éleveurs de porcs se situerait en 2012 à près de 53000 euros annuels.
Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services