• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > Les vertus insoupçonnées du lupin
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 28-06-2013 - Christian Evon

Les vertus insoupçonnées du lupin

PROTEINES

Leader européen pour le lupin blanc doux, Terrena a l'ambition de doubler ses surfaces en production. Démarche AEI, cette culture offre des débouchés prometteurs sur les marchés de la nutrition-santé animale et humaine, et même en cosmétique.

Yohann Goubaud, l'agriculteur, et Didier Gerbaud, le technicien : “Avec une marge brute de 400 €/ha pour un rendement de 30 q/ha, le lupin est une culture rémunératrice.”



"Cultiver localement une protéine non OGM avec une coopérative bien ancrée sur son territoire, ça me tient à cœur” lance avec conviction Yoann Goubaud, agriculteur à Couffé (Loire-Atlantique). “J'en avais fait un peu dans le passé mais sur une parcelle porteuse de beaucoup d'adventices, ce qui m'avait tout de suite découragé.” Sentinelle de la terre pour la coopérative, l'agriculteur y a repris goût après une visite aux Terrenales. “J'en fait depuis trois ans en association avec du blé et j'en teste aussi sur des micro-parcelles. J'en sème une partie avec un semoir à céréales et je fais du désherbage post-semis en prélevée.” 


“C'est une culture exigeante sur le plan agronomique et les producteurs qui démarrent sont un peu novices” avance Didier Gerbaud, du service agronomie de la coopérative. “On les accompagne car on ne peut pas mettre du lupin entre toutes les mains. Mais rapidement, ils acquièrent technicité et savoir-faire.” Grâce à son système racinaire pivotant, le lupin est une bonne tête d'assolement. Il a des besoins limités en intrants (P/K) et il capte l'azote de l'air pour en restituer 30 à 50 unités à la culture suivante.


Le GIE Prolupin a travaillé sur la génétique de la plante afin de proposer des précocités différentes. En lupin d'hiver, le critère recherché a été une taille de tige optimale pour la récolte, ce qui a abouti à l'inscription de la variété Orus en 2011. En lupin de printemps, Terrena propose des variétés au cycle court, précoces en floraison et en maturité afin d'échapper aux fortes températures. La dernière en date est Energy.


Une production sûre d’être valorisée


Les surfaces, qui étaient de 10 000 ha en 2002, ont chuté pour atteindre 2 500 ha actuellement cultivés sur la zone de la coopérative. “Avec la proximité des silos de collecte, on développe la culture sur deux zones : celle de Châteaubriant et le Poitou”, explique Philippe Marquis, directeur de Lup'Ingrédients. “Si pour la récolte 2014 on est proche de 5 000 ha, ce sera une bonne perspective de développement.”


“La culture passe par les débouchés et on ne met en production que les volumes qu'on est sûrs de valoriser. On n'a donc pas d'excédents de graines de lupins” poursuit Philippe Marquis. Cette activité de Terrena s'inscrit dans des solutions innovantes dans le domaine de la nutrition-santé. “Le lupin est un produit exempt de gluten qui a un rôle d'exhausteur de goût. ll est utilisé en boulangerie, pâtisserie et viennoiserie. Son incorporation permet de remplacer une partie des œufs, de la matière grasse ou des additifs comme les émulsifiants ou les colorants”.


Le lupin peut aussi être utilisé en cosmétique car sa graine renferme des composants dont les principes actifs apportent hydratation, effet anti-âge ou renforcement de l'élasticité de la peau. L’intérêt du lupin en nutrition animale est aussi reconnu. Différents secteurs d'applications s'intéressent à son apport protéique tracé, comme les aliments pour veaux, le pet food ou l'aquaculture.


Christian Evon


Signaler un abus

Catégories : Bovins culture Santé

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services