• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Bovins lait > Le Gaec Corbet accueillera la vente PMS en 2014
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Bovins lait - 28-06-2013 - Christian Evon

Le Gaec Corbet accueillera la vente PMS en 2014

NORMANDE

L'événement se déroulera les 2 et 3 juillet 2014 à Landemont dans le Maine-et-Loire. La nouvelle a été annoncée à l'assemblée générale de PMS, la semaine dernière, à Bourgneuf-en-Retz (Loire-Atlantique).

L'association PMS s'appuie sur 80 membres qui se dévouent sans compter pour la réussite de la vente et la promotion de la race.



"On est partis de zéro il y a trois ans mais l'association est très bien gérée” s'est félicité le président de PMS, Hubert Prel. “En organisant la vente sur deux jours, on est passés à 100 000 euros de budget, contre 58 000  € en temps normal. Mais on y arrive grâce au bénévolat et au dévouement de nos membres qui se mettent en quatre pour que ça marche. Avec des salariés, en comptant 10 €/h, on serait aujourd'hui avec un résultat négatif de 50 000 €. ”

La vente PMS de 2012 à Louvigné-du-Désert (Ille-et-Vilaine), qui a rassemblé 4 500 visiteurs sur deux jours, restera donc dans les mémoires. Elle a mobilisé 140 bénévoles et 80 partenaires. “Cinquante-cinq vaches en lait ont été vendues, à 1 854  € de moyenne, dont deux à plus de 5 000 €” a rappelé Benoît Flambard. “Ainsi que onze vaches top morphologie (moyenne : 3 082 €) et 15 génissons (4 220 €).”


Mais la vente s'étant achevée à 11 h 30, tout le monde n'a pas pu profiter du spectacle. “Pourquoi ne pas présenter sur le ring toutes les vaches, et pas uniquement celles qui sont vendues aux enchères ? Faire des lots avec les animaux d'un même élevage serait aussi une bonne chose” se sont interrogés plusieurs membres de l'association. Ces questions n'ont pas encore été tranchées mais devraient l'être pour la vente de l'an prochain.


“Une très forte demande de vaches en lait”


“Pour le préchoix des animaux, on a visité 83 élevages dans treize départements” a commenté Roland Paumier, coordinateur de la tournée. “Il y a une très forte demande de vaches en lait et ce n'est pas toujours facile de les trouver dans les élevages. Avez-vous réussi à faire votre quota malgré la vente de certains de vos animaux ? La réponse est oui. Il faut accepter de vendre vos meilleurs animaux : c'est la clé de la réussite qui nous permettra de gagner des parts de marché. Produire de la génisse est la seule alternative si on veut repasser devant la Montbéliarde.” Avec le développement du marché des AOP en Normandie, les responsables de la race tablent sur 5 000 à 6 000 génisses commercialisées en 2017. “Actuellement, on n'a pas les effectifs pour satisfaire ces besoins-là."


L'association PMS a organisé son assemblée générale au Gaec de la Belle-Etoile (Loire-Atlantique), l'élevage d'Alma, la Normande la plus titrée, et choisi le Gaec Corbet (Maine-et-Loire) pour la vente 2014. “Venir deux fois en Pays de la Loire, c'est une façon de dynamiser un secteur où la Normande est moins présente” a lancé Hubert Prel. “Le thème technique reste à définir, comme tout le reste d'ailleurs” a commenté Laurent Corbet. “Les syndicats normands de Maine-et-Loire et Loire-Atlantique regrouperont leurs forces pour l'organisation de la vente.”


Christian Evon


Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services