• Suivez-nous :

accueil
Maine-et-Loire > “La pénibilité doit être mieux reconnue pour les exploitants agricoles”
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Maine-et-Loire - 21-06-2013 - Antoine Humeau

“La pénibilité doit être mieux reconnue pour les exploitants agricoles”

Roselyne Besnard est présidente de la Mutualité sociale agricole de Maine-et-Loire, dont l'assemblée générale se tenait vendredi 14 juin.


Le rapport Moreau sur la réforme des retraites, officiellement diffusé le 14 juin, propose entre autres un nouveau report de l'âge de départ, un allongement des durées de cotisations, ou encore une augmentation des cotisations. Pour Roselyne Besnard, “si on augmente la durée d'activité, cela se traduira à l'arrivée par de plus en plus de problèmes de santé, à un certain âge”. Elle souhaite que soit instauré “un volet pénibilité plus important”, et que cette pénibilité soit “mieux reconnue pour les exploitants”.

La prochaine réforme des retraites devrait selon elle permettre d'avoir d'autres ressources que les simples cotisations du travail : hausse de la CSG, ou d'autres revenus comme les revenus des capitaux. Il faut aussi “supprimer la condition de durée d'activité non salariée agricole pour l'ouverture du droit à la majoration des retraites et aligner le plafond de pensions sur celui du minimum contributif pour les salariés”, propose la MSA. Roselyne Besnard insiste sur la question des activités de courte durée. 

Le seuil requis pour valider un trimestre (200 heures au sein même d’un régime)ne peut être atteint si le salarié a cotisé dans plusieurs régimes différents. “Une amélioration de la situation de ces polypensionnés pourrait être apportée en globalisant l'ensemble des cotisations versées par eux-mêmes et par les employeurs.” 

Autre revendication, le salaire annuel moyen, est déterminé actuellement au sein de chaque régime sur la base des seules périodes qu'il valide. “L'objectif d'une complète équité entre mono et polypensionnés à carrière identique serait atteint si l'on met en place un salaire annuel moyen unique fondé sur l'ensemble de la carrière salariée et commun à tous les régimes d'appartenance qui se réfèrent à cette notion”

Roselyne Besnard souhaite enfin que la majoration du montant de la retraite lié à la famille (quand on a trois enfants ou plus) soit désormais forfaitisé : “10% d'une retraite à 800 €, ce n'est pas la même chose que pour une retraite à 2500 €.”

Antoine Humeau

Signaler un abus

Catégories : Salariés

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services