• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > Un taux de croissance record pour Agrial
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 07-06-2013 - Christophe Zapata

Un taux de croissance record pour Agrial

COOPERATIVES

Lors de son assemblée générale à Alençon, la coopérative a exposé comment son chiffre d'affaires a progressé d'un tiers en 2012, malgré un climat très défavorable et des céréales chères pour les filières animales.

PHOTO : Résultats records pour Agrial en 2012, au moment où Arnaud Degoulet succède à Gilbert Herpe à la présidence.



Pour l'année de son changement de président, Agrial a réalisé la meilleure performance de son histoire. En 2012, au moment où Gilbert Herpe passe la main à Arnaud Degoulet, la coopérative enregistre une progression de +33 % de son chiffre d’affaires, à 3,61 Mds d'euros. Le résultat net atteint 45 millions d'euros, dont 6,7 M€ ont été retournés aux adhérents sous forme de rémunération du capital social et de ristournes sur activité. En fait, tous les secteurs d'activité ont progressé en chiffre d'affaires soit par des acquisitions, soit par une progression des volumes ou du prix.


L'activité laitière en forte progression


La branche lait a connu le plus fort développement. Après la reprise d’Elle&Vire en 2011 et la prise de capital à hauteur de 65 % dans Délicelait (fabricant d'ingrédients laitiers pour les industries agroalimentaires), l'année 2012 a été celle de la création avec le groupe Senoble de la société Senagral, détenue à part égale par les deux groupes. “Pour l'usine de Jouy-sur-Yonne -200 000 t de produits transformés par an- le rapprochement avec Agrial constitue une garantie d'approvisionnement en lait avec une traçabilité parfaite pour rassurer nos clients” se réjouit Patrick Falconnier, directeur général de Sénagral. La création de cette société fait plus que doubler le chiffre d'affaires de la branche lait d'Agrial à près de 1 milliard d'euros. Les choses ne s'arrêtent pas là car 2013 sera consacrée à la préparation de la fusion avec le groupe Eurial.


Des développements tous azimuts


La volaille est la seule branche qui déçoit en 2012. Du coup on ne parlera plus que de la branche “volaille et viandes” où elle rejoindra le porc et les bovins viande. La nouvelle branche affiche un chiffre d'affaires en progression de 38 %, avec l'acquisition de Maître Jacques, PME bretonne dont les couleurs seront portées par un bateau dans la prochaine “Route du rhum”, et l'acquisition de la charcuterie Cosme, au Mans.


La branche “légumes”, deuxième secteur de la coopérative en chiffre d’affaires, se renforce elle aussi par l'acquisition des activités en France et en Espagne du groupe britannique Bakkavör, spécialisé dans les fruits, salades et légumes prêts à l'emploi. “Le site espagnol de Bakkavör près de Murcie, alimente à lui seul toute l'Europe en salade prête à l'emploi pendant l'hiver.” Les autorités françaises et espagnoles de la Concurrence ont toutes les deux donné leur accord pour le rachat.


La branche boisson, malgré une mauvaise récolte de pommes en 2012, se développe avec le rachat de l'entreprise américaine Manzana ; la branche semences a investi 12 M€ dans la nouvelle station de semences fourragères qu'elle construit en Sarthe en partenariat avec RAGT et dans le domaine de l'agro-fourniture, l'entrée en fonction de la plate-forme de Sarceaux dans l'Orne, avec ses 30 000 m2 de surface couverte sera un événement important de l'année 2013.


Modification
 de la gouvernance

Le nouveau président Arnaud Degoulet justifie ces actions de développement par la nécessité de renforcer les filières soit parce qu'elles sont fragilisées par la conjoncture, soit pour qu'elles rétablissent le rapport de force avec la grande distribution. 


Mais le point essentiel de son rapport moral a concerné la réforme de la gouvernance du groupe avec le soucis d'allier démocratie et capacité de décision rapide. Le conseil d'administration sera constitué de 30 membres contre 36 auparavant, représentant les 14 territoires plus les six organisations de producteurs, les sept branches et les trois métiers. Mais le bureau restera constitué de neuf membres. 


Après ses travaux, l'assemblée générale a reçu l'économiste Elie Cohen.


Christophe Zapata



Signaler un abus

Catégories : Viande

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services