• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > Amélis passe de la Twingo à la Porsche
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 31-05-2013

Amélis passe de la Twingo à la Porsche

Après les années mouvementées de la fusion, Amélis commence à en récolter les fruits. Le monde de la génétique-génomique est en révolution, et la coopérative pense avoir pris le bon virage.

"L'année 2012 marquera l'histoire d'Amélis comme le début d'une nouvelle ère” estime le président Jacques Coquelin. Les chiffres présentés à l'assemblée générale du 23 mai, à Saint-James, semblent en effet l'indiquer. Le chiffre d'affaires a progressé de 5 %, dépassant les 41 M€, une première dans l'histoire d'Amélis, et le résultat d'exploitation est positif pour la première fois depuis cinq ans, à près d'un million d'euros.


Une meilleure gestion des stocks

Pour expliquer cela, les raisons sont multiples, et en mouvement. Le nouveau paysage technologique joue beaucoup. Avec la génomique, on assiste à la fin du testage en taurellerie. Cela permet de sérieuses économies. La rationalisation des coûts de production a permis d'économiser 788 k€. Par ailleurs, le développement de la semence sexée a obligé à mettre en place un outil de gestion des stocks. “La semence qui rentre au labo est une Twingo. C'est une Porsche quand elle ressort. Le coût a été multiplié par 20” image Jean-Marc Pinsault, le directeur. A ce prix, tout invendu coûte cher. “On ne gère pas les stocks de ce produit de luxe de la même manière. Nous sommes donc passés d'un flux poussé (on produisait et on stockait), à un flux tiré (en fonction de la demande). La semence sexée nous a aidés à progresser dans la gestion opérationnelle de notre entreprise.”

Les nouvelles technologies boostent également l'activité (+789 k€). Les doses de semences sexées ont connu “une progression spectaculaire” de 42 000 à 62 000 unités. Les outils de monitoring se vendent régulièrement. 1 320 éleveurs sont équipés aujourd'hui, soit 10 % des adhérents.


Plus d'inséminateurs

L'entreprise estime aussi que ses orientations et ses offres aux éleveurs séduisent. Le nombre de doses régresse de 1,4 % (environ un million). Pourtant, “nous avons choisi d'avoir plus d'inséminateurs. La satisfaction de l'adhérent se fait par le service. Dans les années quota, si les IA diminuaient d'1,9 % on diminuait le nombre d'inséminateurs d'1,9 %. Mais le nombre de kilomètres, lui, ne diminuait pas d'1,9 % !”

Amélior, l'offre qui permet à l'adhérent une consommation illimitée de doses, “connaît un franc succès” : 2 360 éleveurs l'utilisent (contre 1 259 éleveurs en 2009).

La diversification dans les semences porcines et équines est également porteuse.

Avec Evolution, l'export ouvre des perspectives. Cela représente un tiers des débouchés en Prim'Holstein. L'année dernière a connu une chute de 100 000 doses due à la fermeture des frontières pour cause de virus Schmallenberg.

Signaler un abus

Catégories : Coopératives

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services