• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Porc > Le ministre Le Foll veut se mêler du prix du porc
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Porc - 17-05-2013

Le ministre Le Foll veut se mêler du prix du porc

Prix du porc

Dans un élan national, des actions pour réclamer le VPF et des hausses de 30 ct du prix du porc ont eu lieu. Selon les syndicats, les neuf départements de l'Ouest ont participé : un “contrôle des viandes” a eu lieu aux péages de La Gravelle (Mayenne) et d'Ancenis (Loire-Atlantique), des producteurs se sont rendus à l'usine de Fleury-Michon en Vendée, des cargaisons de porc ont été vidées devant les grilles des préfectures de Rennes, Laval, Le Mans, etc. Ces actions ne sont pas nouvelles, puisque la filière perd de l'argent pour la sixième année consécutive. “En moyenne, un élevage perd 6 000 euros net par mois et par UTH”, indique Samuel Gouel, co-président de JA53. “C'est un endettement au quotidien, il faut des décisions !”

“0,60 €/kg pour couvrir les charges”

Mardi, le ministre a promis un travail sur une hausse du prix du porc de 25 ct. Si dans le lait, les discussions n'ont pas encore abouti [lire page 20], elles ont au moins eu le mérite d'avoir lieu, sous l'impulsion des pouvoirs publics. Ce qui n'est pas gagné dans la filière porcine. Stéphane Le Foll sait que des entreprises sont dans le rouge, à l'image de Gad.

Selon les centres de gestion bretons, il faut “0,60 €kg net pour couvrir les charges de structure et les investissements de mise aux normes”. Bien loin de ce qui est annoncé.

Signaler un abus

MOTS CLés : prix / foll

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services