• Suivez-nous :

accueil
Loire-Atlantique > Le chien de troupeau, ce véritable auxiliaire de travail
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Loire-Atlantique - 17-05-2013

Le chien de troupeau, ce véritable auxiliaire de travail

Bovins //// L'association des utilisateurs chiens de troupeaux a organisé plusieurs journées de motivation pour sensibiliser les éleveurs à la pratique et faire progresser leurs chiots. Dimanche 26 mai, un concours est organisé à La Rouxière.

Avec l'augmentation du nombre d'animaux par exploitation et par UTH et la diminution de la main-d'œuvre, le chien de troupeau s'avère pour l'éleveur un allié précieux. Il travaille le plus souvent à l'extérieur pour rassembler ou déplacer les lots de bovins ou d'ovins. Présidée depuis mars dernier par Joseph Béchu, éleveur de Normandes à Frossay, l'Association des utilisateurs chiens de troupeaux vient d'organiser en moins de deux mois trois journées de sensibilisation pour les éleveurs, dont la dernière, mardi, chez Jean-Luc Pasquier, au Gaec de l'Héberge Rose à La Rouxière. "On a touché plus de trente éleveurs au total" se félicite Joseph Béchu. "On appelle ça journée de motivation : ça leur permet de se retrouver pour échanger et de voir leurs chiens au travail, avec l'objectif de les faire progresser."

Des chiens identifiés
puis confirmés

"Notre but est de promouvoir et de développer l'utilisation du chien de troupeau de toutes races" poursuit le président de l'AUCT 44. C'est Christian Jubier, de Guenrouet, qui s'occupe de la reproduction et du placement des chiots qui doivent être identifiés (voir contacts ci-dessous). Ils seront ensuite confirmés quand leur instinct naturel de rabatteur se manifestera au travail. L'association regroupe une cinquantaine d'éleveurs et propose régulièrement des formations (initiation et perfectionnement) dispensées par des formateurs agréés par l'Institut de l'Elevage. Gaëtan Lefeuvre (La Grigonnais) est l'un d'eux.

L'éleveur doit être vigilant quant au choix du chiot (race et origines) et au cours des douze premiers mois de sa vie, période pendant laquelle le jeune chien acquiert l'éducation et commence­ sa période de dressage. Parmi les membres de l'AUCT 44, le Border-Collie est le plus utilisé mais il y a aussi quelques beaucerons. Les accouplements sont faits en fonction des qualités de la chienne. "On veille aux accouplements pour avoir des chiots faciles à mener et à dresser : c'est l'instinct au dressage qu'on cherche à conserver" précise Joseph Béchu. "On fait aussi des examens pour détecter d'éventuelles maladies génétiques, comme la tare oculaire."

Dimanche 26 mai toute la journée, l'AUCT 44 retournera à La Rouxière chez Jean-Luc Pasquier. Elle y organise un concours avec une vingtaine de concurrents répartis en deux classes : les jeunes chiens (débutants) et les chiens élite confirmés (classe 3). Les utilisateurs de chiens de troupeaux viendront du département mais aussi de Bretagne et de la Manche.

Signaler un abus

MOTS CLés : chiens / troupeaux

Catégories : Bovins

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services