• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Porc > En préventif, le kéfir permet de prévenir les diarrhées des porcelets
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Porc - 10-05-2013

En préventif, le kéfir permet de prévenir les diarrhées des porcelets

L’apport de kéfir aux porcelets peut constituer une alternative efficace au traitement antibiotique préventif contre les diarrhées en post-sevrage. Explications.

Les probiotiques sont l’une des solutions alternatives aux antibiotiques. Ce sont des micro-organismes vivants dont le mécanisme d’action n’est pas très bien défini mais qui pourraient influencer l’immunité intestinale et ainsi aider à protéger le porcelet au moment du sevrage. Le kéfir est un mélange composé d’une trentaine de germes à effet probiotique (lactobacilles, streptocoques lactiques et levures). Ces germes fonctionnent en complémentarité pour coloniser le tube digestif de l’animal. De cette façon, ils empêchent la prolifération des germes potentiellement pathogènes en ne leur laissant pas assez de place pour se développer.


Le kéfir, un traitement préventif

Chez le jeune porcelet, les défenses immunitaires reposent principalement sur l’intégrité de la barrière intestinale, c’est ce qu’on appelle l’immunité de barrière. Celle-ci dépend principalement de l’équilibre de la flore digestive. Si des bactéries pathogènes prolifèrent (ex : colibacilles), le fonctionnement de la flore digestive du porcelet est perturbé et des pathologies peuvent apparaître : diarrhées, œdème colibacillaire, etc. Pour prévenir l’apparition de telles pathologies, les vétérinaires prescrivent souvent un trai­tement antibiotique préventif à base de colistine en début de post-sevrage. Une autre solution serait d’agir de façon précoce sur les porcelets sous la mère en rééquilibrant leur flore digestive par un apport de kéfir.

Pour mesurer la faisabilité et l’efficacité de la distribution de kéfir aux porcelets, une expérimentation a été mise en œuvre à la ferme expérimentale porcine des Trinottières. Deux modalités ont été comparées :

- Kéfir : porcelets recevant du kéfir sous la mère et ne recevant aucun traitement antibiotique en post-sevrage

- Témoin : porcelets ne recevant pas de kéfir sous la mère et recevant un traitement antibiotique collectif par l’eau de boisson après le sevrage

Chaque porcelet de la modalité “kéfir” a reçu 5 ml de mélange kéfir par jour pendant quatre semaines : les deux semaines précédant le sevrage et les deux semaines suivant le sevrage. Le mélange kéfir s’avère être très appétant car il est bien consommé par les porcelets à la fois sous la mère et en post-sevrage.

D’après la bibliographie, l’acquisition de l’immunité naturelle a un coût énergétique qui se traduit toujours soit par une baisse de GMQ soit par une augmentation de l’IC. Cette différence est ensuite compensée en fin de vie et les deux itinéraires d’élevage sont identiques au final. Dans notre essai, nous avons observé des vitesses de croissance légèrement plus faibles pour les porcelets kéfir durant les quatre premières semaines de post-sevrage (jusqu’à 20 kg de poids vif environ). En revanche, dès la seconde partie de la période de post-sevrage (entre 20 et 38 kg de poids vif), les porcelets kéfir rattrapent ce retard pour présenter au final un GMQ compa­rable à celui des porcelets témoins.

En conclusion, ce premier essai a démontré que l’apport de kéfir aux porcelets sur une période de quatre semaines encadrant le sevrage permet d’obtenir des performances de post-sevrage comparables à celles d’animaux témoins ayant reçu un trai­tement collectif à base de colistine dans l’eau de boisson en début de post-sevrage. Pour compléter ces premiers résultats, une seconde expérimentation est actuellement en cours aux Trinottières, dans laquelle les porcelets témoins ne reçoivent aucun traitement antibiotique.

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services