• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > France > La transition doit reposer sur des recommandations
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

France - 10-05-2013

La transition doit reposer sur des recommandations

Thierry Doré, d'AgroParisTech, est le président de l'Association française d'agronomie.

"Trois éléments devraient structurer le choix des modes de production et le raisonnement des systèmes de culture. Il s'agit d'abord de la prise en compte des interactions entre les composantes biologiques, chimiques et physiques du sol. Deuxièmement, de la diversité variétale dans les assolements, avec une attention particulière sur la place des légumineuses. Enfin, de l'intégration d'un raisonnement spatialisé intégrant des composantes non cultivées du paysage” écrit Thierry Doré à Stéphane Le Foll. Au moment où la loi d'orientation pour l'agriculture, dite loi d'avenir, est en préparation, l'association française d'agronomie a présenté au ministre ses positions. "Au fur et à mesure que progressent les connaissances sur le fonctionnement des agrosystèmes, de nouveaux leviers apparaissent pour atteindre des ambitions écologiques et économiques élevées" poursuit Thierry Doré. "La mobilisation de ces connaissances nécessite un effort sans précédent d'établissement de nouvelles références, d'apprentissages et de mises à l'épreuve”. Selon l'association française d'agronomie, "il ne peut exister de modèles techniques standardisés diffusables avec succès à grande échelle". D'autre part, les échelles et les territoires auxquels les enjeux écologiques sont définis, sont par nature divers. "Une activité agricole donnée, par exemple la réintroduction d'élevage de ruminants sur prairie, peut engendrer des conséquences jugées positivement, comme l'augmentation des restitutions organiques ou la non pollution de la ressource en eau, mais aussi négativement, comme l'émission des gaz à effet de serre". "Les connaissances disponibles sur la gestion des agrosytèmes montrent qu'il n'existe pas de mode de production qui allie des performances écologiques, économiques et sociales élevées dans tous les registres. La recherche de hauts volumes de production par hectare et par travailleur peut être antagoniste avec des niveaux élevés de certaines performances sociales et environnementales" conclut Thierry Doré. "La transition de l'agriculture doit reposer sur un ensemble de recommandations"
Signaler un abus

MOTS CLés : Le Foll / agronomie

Catégories : Agriculture culture

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services