• Suivez-nous :

accueil
Loire-Atlantique > Essai de binage sans autoguidage sur blé
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Loire-Atlantique - 26-04-2013

Essai de binage sans autoguidage sur blé

Mardi à La Chevrolière, en lien avec le plan Ecophyto, la chambre d'Agriculture et l'Union des Cuma ont organisé un temps d'échanges sur la question.

Au-delà de la réduction voire de la suppression des produits phytosanitaires visées par le plan Ecophyto, les techniques de désherbage mécanique remettent au goût du jour l'agronomie. Elles favorisent le nivellement du sol et la destruction de la croûte de battance, relancent la minéralisation de la matière organique, améliorent la porosité et limitent les pertes en eau dues au ruissellement.

Une bineuse frontale de 3 mètres de chez Grégoire-Agri, qui réalise un binage sans autoguidage dans 25 cm d'inter-rangs sur 6 m de large, a été testée en conditions réelles sur un blé semé à l'automne. Il s'agit d'une approche innovante réalisée par Grégoire-Agri (Saffré­) sur une bineuse de marque Agronomic. “Fonctionner avec le système de trace au sol permet de s'affranchir du GPS”, explique Jean-Luc Grégoire, le patron de l'entreprise, qui a développé ce modèle de bineuse.


Des techniques remises au goût du jour

“Celle en démonstration à La Chevrolière était une 3 mètres, mais j'en vends aussi en version 4,5 m ou 6 m. J'ai vendu la première sur céréales il y a cinq ans. J'ai vu un client la passer dans des conditions difficiles où ça lardait et 4 jours plus tard, le blé avait bien repoussé” poursuit Jean-Luc Grégoire. “Avec des socs à l'avant et des dents de vibroculteur, ça marche bien. C'est un matériel poussé : le guidage, en fait, c'est le volant.” Grégoire-Agri développe des versions arrière de bineuse auto-portée avec trace, palpeur et caméra. Mais ça n'est pas le même budget.

Dans ce prototype de bineuse, une dent suivie d'un disque réalise une empreinte au milieu de la machine lors du semis. Ce guide ou rail est ensuite utilisé lors des passages suivants pour que la bineuse repasse exac­tement au même endroit grâce à des capteurs qui agissent sur des vérins, qui déportent la­té­ra­lement et en fonction des besoins la poutre du châssis attelée au tracteur.

Des matériels plus conventionnels étaient aussi présentés : une houe rotative de 6 mètres, appartenant à la Cuma locale, ainsi qu'une herse étrille de 6 m. Pour profiter des complémentarités des différents matériels de désherbage mécanique, ils peuvent être associés dans un même itinéraire technique, même si ces derniers ne peuvent pas être appliqués systématiquement. L'utilisation de la bineuse peut être précédée de la herse étrille ou de la houe rotative, la bineuse étant réservée à des passages à des stades plus avancés de la culture et des adventices.

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services