• Suivez-nous :

accueil
Sarthe > Les Fermiers de Loué modernisent progressivement le parc avicole
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Sarthe - 19-04-2013 - CZ

Les Fermiers de Loué modernisent progressivement le parc avicole

La Région Pays-de-la-Loire a lancé il y a quelques mois un plan pour encourager l'aviculture sous signe de qualité. Les Fermiers de Loué ont saisi l'opportunité pour encourager les éleveurs à reconstruire à neuf leurs bâtiments d'élevage.

Sensible à la situation des éleveurs de plus en plus fragilisés dans un contexte actuel, la Région a lancé le plan avicole qualité en juin 2012 et l'a doté d'une enveloppe globale de 1,96 millions d'euros sur deux ans. Son objectif est d'encourager l'investissement dans les infrastructures d'élevage et de maintenir performant, l'outil de production. Cette aide s'adresse à la volaille label car l'autre objectif poursuivi par la Région est de réparer le lien entre producteurs et consommateurs : “Il faut rassurer les consommateurs après les scandales alimentaires qui se sont succédé ces dernières années ; les volailles sous signe de qualité, affichant un lien clair avec le territoire sont la meilleure réponse à leur apporter” a expliqué Christophe Clergeau, premier vice-président du conseil régional lors d'une conférence de presse au siège des Fermiers de Loué, le 17 avril. “Nous mesurons également la pression de la concurrence étrangère alors même que nous voulons soutenir l'activité agroalimentaire dans cette région et le manger local et de qualité en restauration scolaire” a-t-il poursuivi.


Investir pour l'avenir

Les Fermiers de Loué n'ont pas été les seuls à saisir l'opportunité mais sur la petite centaine de dossiers instruits jusqu'à maintenant, la moitié leur revient. “La volaille label apparaît comme la plus à même de générer un revenu satisfaisant aux éleveurs, ajoutait encore Christophe Clergeau, et la démarche commerciale des Fermiers de Loué gérant la production en fonction de la demande du marché, est à ce titre exemplaire.” Face à un sous-investissement chronique en aviculture, le conseil régional a voulu réagir avant qu'il ne soit trop tard en apportant le coup de pouce déclencheur. L'aide régionale s'accompagne de l'aide européenne du Feader à égalité de somme. Ainsi pour un l'investissement de 80 000 euros pour un bâtiment, l'aide est de 25 %, 12,5 % par la Région, et 12,5 % par le Feader.


Un soutient apprécié

Du côté des Fermiers de Loué, le président Alain Alinant précise que sa filière n'a jamais rien demandé à personne et qu'il n'est pas question de construire plus de bâtiments que nécessaire, aides ou pas. “Mais avec 2 750 bâtiments au total répartis sur le territoire, il est important de penser à les remplacer au fur et à mesure. A raison d'une soixantaine chaque année, ce n'est pas trop.” Les autres filières de volailles label ont également saisi la balle au bond aussi le conseil régional envisage-t-il déjà de prolonger son plan d'aide avec le soutien du Feader, au-delà des deux ans prévus au départ.



François Pichard, jeune éleveur de volailles de Loué à Chémiré-le-Gaudin

"Je construis un bâtiment performant sur le plan énergétique"

Avec les Fermiers de Loué, je sais où je vais parce que les bandes sont mises en place en fonction des prévisions de vente et je bénéficie d'un accompagnement technique. Cela me donne des perspectives claires sur la commercialisation des volailles. Mais je profite actuellement de l'aide à l'investissement que le conseil régional vient de mettre en place avec le Feader, pour construire un bâtiment neuf pour volailles label. Mieux isolé, au sol, sur les parois et au plafond, il répond aux exigences de performance énergétique actuelles et réduit mes charges de chauffage. 

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services