• Suivez-nous :

accueil
Sarthe > Agir pour renforcer le tissu rural
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Sarthe - 29-03-2013 - CZ

Agir pour renforcer le tissu rural

La Confédération paysanne s'est entretenue la semaine dernière avec le ministre de l'Agriculture et lundi en assemblée générale, elle accueillait Gérard Choplin, membre de la coordination européenne Via Campesina. Objectif : agir concrètement sur le terrain.

La Confédération paysanne pose le même regard inquiet sur l'évolution du monde agricole que d'autres sur l'activité économique en France. Pour Gérard Choplin, “tant qu'on ne veut pas remettre à plat les règles de l'OMC, qui ont été faites pour servir les intérêts des grands groupes internationaux, les discussions sur la Pac ne peuvent aboutir qu'à des arrangements marginaux et insignifiants. Le vrai problème ce sont les prix agricoles et le revenu des agriculteurs mais il n'en est jamais question. On va plutôt débattre de la répartition des primes”

Avec l'OMC, les aides à l'agriculture ont été réparties en deux boîtes : dans la boîte rouge, les aides directes à la production qui doivent disparaître. Dans la boîte verte, les aides acceptables, c'est-à-dire découplées, qui ne modifient pas (du moins en théorie) la production. C'est une des raisons avancées pour ne pas soutenir les cultures de protéagineux. “Quand nous rencontrons Dacian Ciolos, le commissaire européen à l'Agriculture, nous ne lui reprochons pas ce qu'il fait -le parlement et le conseil des ministres ne lui laissent pas beaucoup de marge- nous lui reprochons de dire qu'il a (ou qu'il va) réglé les problèmes. Les territoires se vident, l'agriculture s'industrialise et se concentre près des ports. Et les grands sujets que sont le développement durable, le réchauffement climatique, ou la gestion des matières premières ne sont pas pris en compte.”


Action sur le terrain

La CP a obtenu 13,2 % des voix aux élections à la chambre d'Agriculture, “score évidemment décevant mais qui permet à l'organisation d'être présente en CDOA et dans le comité technique de la Safer,” a rappelé Jean-Luc Coulon, porte-parole. “Nos priorités sont maintenant l'installation et l'accès au foncier. Il y a trop de porteurs de projets qui ne trouvent pas de réponse dans le circuit habituel.” La création du poste d'animateur en CDI pour Baptiste Boré va dans ce sens. Le syndicat n'a pas manqué d'interpeller le ministre de l'Agriculture sur ces sujets, lors d'une rencontre à la Maison de paysan. “Nous avons également demandé un soutient plus concret des pouvoirs publics pour l'agro-écologie, une attitude plus volontariste contre les pesticides nuisibles pour les abeilles, une plus juste répartition des fonds Vivea jusqu'ici fortement utilisés pour financer le Certiphyto. Et qu'au chapitre méthanisation, toutes les aides ne soient pas accaparées par les seules grosses structures.” Stéphane Le Foll a souhaité que des propositions lui soient communiquées pour chacun des sujets, promettant qu'elles seraient prises en compte dans la rédaction de la loi d’avenir sur l’agriculture, loi dont il souhaite présenter le projet au conseil des ministres pour la fin du mois de juillet.

Signaler un abus

Catégories : syndicalisme

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services