• Suivez-nous :

accueil
Mayenne > Les agriculteurs des réseaux Dephy passent à l'action
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Mayenne - 15-03-2013

Les agriculteurs des réseaux Dephy passent à l'action

En juin, les agriculteurs mayennais pourront se rendre à deux fermes ouvertes chez des agriculteurs des réseaux Dephy mises en place par la chambre d'Agriculture.

Deux ateliers seront présentés : l'un sur le désherbage mécanique du maïs et l'autre sur la diversification des rotations (intégration de la luzerne, etc.). En novembre, l'opération sera rééditée sur le désherbage mécanique des céréales et la pulvérisation (avec les outils d'aide à la décision).

Jeudi 7 mars, les deux groupes Dephy -de dix agriculteurs- se réunissaient pour préparer ces journées. Un groupe travaille sur le sans-labour depuis 2011 et un sur les captages/bassins versants depuis l'an dernier. Ils s'associent pour monter ces journées de démonstration.


Enrichissement mutuel

Pour certains d'entre eux, “on va enfin passer au concret”, car il y avait un peu trop de “paperasse” à remplir jusqu'à présent. En effet, une des missions des réseaux Dephy est d'enregistrer des références, et leurs évolutions. Mais, comme le rappelle Etienne Barbarit, l'un des animateurs, “on ne démarre pas de zéro. Vous avez déjà tous mis en pratique chez vous”. De fait, les groupes ont visité à tour de rôle les exploitations des uns et des autres. Visites de terrain et réunions en commun engendrent des échanges dont tous se félicitent : “Je vois qu'il y en a encore plus motivés que moi, cela me motive encore plus !” avoue l'un d'eux. Des coins de champ ont également été organisés pour communiquer auprès des agriculteurs du département. “On monte en puissance” poursuit Etienne Barbarit.


Les agriculteurs engagés sont à la fois volontaires et en questionnement. “Si on ne fait que de la communication pour les autres, chez nous on ne va pas avancer beaucoup” s'inquiète l'un d'eux. Comme beaucoup, il est demandeur d'information sur la pulvérisation et les adjuvants. “Pour eux, réduire les doses est l'un des leviers acceptables” résume Sylvain Le Graët, de la Chambre. Avec de l'envie et des doutes, techniciens et agriculteurs avancent ensemble. Avec présent à l'esprit qu'Ecophyto 2018, c'est demain. C'est-à-dire aujourd'hui.

Signaler un abus

MOTS CLés : réseaux / dephy /

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services