• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Bovins viande > Un élevage Blonde d'Aquitaine performant
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Bovins viande - 08-03-2013 - Christian Evon

Un élevage Blonde d'Aquitaine performant

Le Gaec de Malhara a servi d'élevage support pour l'assemblée générale de l'association Blonde d'Aquitaine, mardi à Chéméré, qui a rassemblé 35 participants.

"La Blonde d'Aquitaine est une race qui convient bien à ceux qui font du lait, car ils ont l'habitude de soigner leurs animaux” explique Pierre Trémouille, technicien Génoé. Ca tombe bien puisqu’au sein du Gaec de Malhara, la Blonde côtoie la Prim'Holstein et c'est Jean-Michel Gautier, l'un des trois associés, qui a la main sur l'atelier allaitant. Le troupeau se compose de 60 mères et 28 génisses, qui sont toutes inséminées et vêlent sur l'exploitation. “Je les mets à la reproduction à l'âge de 24-27 mois et pour 2013, je vais pratiquer un test de vêlage sur celles qui ont deux ans” explique l'éleveur. Il y a deux périodes de vêlages : 60 % à l'automne et 40 % au printemps.


100 % d'IA depuis
le début

Depuis l'arrivée des premières Blondes sur l'exploitation, en 1991, Jean-Michel Gautier a toujours pratiqué pour la repro 100 % d'IA. Son troupeau est connecté et inscrit à l'OS Blonde d'Aquitaine depuis 2003. Avec une orientation de type mixte, il donne la priorité aux qualités maternelles, dont vêlage et lait, parce qu'elles conditionnent fortement les résultats économiques. Sur les vaches, il a utilisé cette année les taureaux Brasier, Adour, Tokapi, Velours plus quelques autres. Et sur génisses : Vidocq, Aramis et Sammy­. “Aramis confirme bien cette année, tout comme Cabrel et Berlioz pour les qualités maternelles” complète Pierre Trémouille­.

L'éleveur ayant atteint l'objectif qu'il s'était fixé par rapport au nombre de vaches, il va maintenant faire en sorte que la création génétique prenne de plus en plus de place dans les années à venir. Et comme il ne dispose pas de primes, il va chercher à ramener du volume en utilisant des taureaux adéquats. “J'aime les animaux, harmonieux, fonctionnels et robustes” poursuit Jean-Michel Gautier.


Commercialisation : vente directe et négoce

En 2011, le Gaec de Malhara a fait construire une stabulation neuve pour le troupeau viande d'environ 150 places. Ce bâtiment fonctionnel permet à l'éleveur de rationaliser au maximum son travail. L'hiver, la ration des vaches suitées comprend­ pour moitié de l'ensilage d'herbe, de l'ensilage de maïs et du foin ainsi que du CMV, plus 1 kg de correcteur azoté et 1 kg de blé quand elles sont mises à la reproduction. En terme de performances, les animaux atteignent 319,6 kg à 210 jours. Chaque année, l'élevage vend un ou deux mâles pour la station de contrôle individuel.

Les JB sont commercialisés via un négociant. Ils atteignent en moyenne 463 kg entre 15 et 18 mois. Quant aux femelles de réforme grasses, six sont commer­cia­li­sées en direct à la ferme et les autres toujours avec le négoce. Leur poids de carcasse oscille entre 530 et 560 kg.

“Pour notre traditionnel voyage d'étude, après le Pays Basque en 2012, on se rendra en juin dans le Maine-et-Loire pour visiter trois élevages” explique Mickaël Leparoux, le nouveau président de l'association, qui la dynamiser avec autour de lui une équipe rajeunie et motivée. “Puis viendra Béré pour notre concours départemental.” Un probable Interrégional organisé en Loire-Atlantique, en 2015, est déjà dans un coin de leur tête. Si depuis deux mois les prix sont bons (jusqu'à 5 €/kg pour les bonnes bêtes, voire mieux), le coût du soja pour engraisser les animaux pénalise les éleveurs de Blondes. “Le coût de l'aliment ‘mange’ une partie du mieux constaté au niveau des cours”, confirme le président de Bovins croissance, Jean-Joseph Aupiais. “Le mal est déjà fait pour certains qui n'hésitent pas à se tourner vers les céréales.”

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services