• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > France > Chez Agrial, Holvia préoccupe
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

France - 22-02-2013

Chez Agrial, Holvia préoccupe

Agrial, qui commercialise 85 % de ses porcs en filière qualité, s'inquiète pour la valorisation de ses 13600 réformes.

Depuis l'arrêt de cette activité par l'abattoir de Chérancé (Vallegrain), en avril, 100% partent chez Holvia porcs. Or, cette filiale de Terrena (Elivia) rencontre des difficultés avec des résultats négatifs de -2 et -2,5 M€ en 2010 et 2011. “Valoriser les truies en France est très important”, assure Arnaud Degoulet. A l'inverse, Tönies Fleisch semble s'assurer des débouchés rémunérateurs. La société allemande absorbe un tiers des coches françaises, soit 100000 réformes, grâce à un prix plus attractif qu'en France. Holvia possède deux sites, dans le Finistère et à Laval.

En début d'année, le Sniv-SNCP a réagi aux mesures récentes “contradictoires avec le discours du retour à la compétitivité des entreprises”. “C'est à l'industrie de l'abattage que l'on fait financer 100 M € la collecte et l'élimination des animaux morts chez les éleveurs.” Soit “une augmentation de 15% de sur-taxation”. Le syndicat dénonce aussi l'écotaxe routière, faisant valoir que “les abattoirs et les industries de transformation de la viande sont implantées dans les zones d'élevage et fournissent des marchés de proximité”.

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services