• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Bovins viande > Les abattoirs de l’Ouest en question
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Bovins viande - 15-02-2013

Les abattoirs de l’Ouest en question

Attendue depuis 6 février 2012, et mise en place le 30 janvier dernier, la Commission interrégionale des abattoirs du Grand Ouest, qui couvre Bretagne, Pays-de-la-Loire, Basse et Haute-Normandie­ est présidée par Michel­ Cadot, Préfet de Bretagne­. Censée réaliser un diagnostic de la pertinence des outils d’abattage, définir une stratégie de l’évolution de l’offre (par unité et par territoire)et élaborer une feuille de route relative à l’octroi de subventions elle, il aura fallu 11 mois pour la mettre en place. En 2011, un plan national a été lancé pour évaluer les surcapacités d’abattage, le déséquilibre géographique et l’absence d’une politique de filière, pouvant menacer 20% des outils du pays, à terme. Explication, embarrassée, de la Draaf de Bretagne: “Il est difficile de travailler sur les restructurations car on se heurte tout de suite aux stratégies d’entreprise”. Et, dans le Grand Ouest, l’affaire Doux a grippé les intentions. Pour convaincre les opérateurs d’orienter leur politique industrielle, les pouvoirs publics devraient pouvoir disposer d’arguments financiers. Mais là aussi, ils sont bridés “par l’Europe­, qui limite les aides minimis à 300000€ par entreprise tous les trois ans”. Dans un premier temps, cette commission va donc se contenter de travailler sur le réseau des abattoirs de proximité. Pour les grandes unités, une stratégie plus fine devrait être bâtie avant l’été, précise la Draaf. Le travail n’avancerait guère plus vite dans les autres bassins.

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services