• Suivez-nous :

accueil
Mayenne > Florence Désillière à la chambre, Philippe Jehan à la FDSEA
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Mayenne - 15-02-2013

Florence Désillière à la chambre, Philippe Jehan à la FDSEA

A la suite des élections à la chambre d’agriculture, la FDSEA confirme les changements de fonction de ses responsables : Florence Désillière est candidate pour présider l’institution. Philippe Jehan lui succède à la tête du syndicat.

Jeudi, dans la foulée de l’annonce des derniers résultats, la FDSEA a donc confirmé que Florence­ Désillière serait sa candidate pour présider la chambre d’agriculture. Elle ne le sera qu’après le vote des 44 élus, lors de la session d’installation le 28 février. Mais il n’y a pas de doute sur l’issue du vote. Florence Désillière succédera à Claude Charon, qui va prendre sa retraite dès le 1er mars.

Florence Désillière laisse donc sa place de présidente de la FDSEA à Philippe Jehan, le secrétaire général avec qui elle était en tandem depuis juillet 2009. Ce dernier a été élu par ses collègues le lundi 11 février. Le tandem se poursuit puisque Florence Désillière devient secrétaire générale. Il s’agira d’assurer la transition jusqu’aux élections internes, qui vont démarrer dans les cantons à l’automne prochain.


Pas de modification 
du PAD

Le projet agricole départemental ne sera pas modifié dans l’immédiat. “On attend de voir ce que sera le budget de la Pac à partir de 2015”. Florence Désillière compte “positionner la chambre sur l’élevage, encore davantage”, même si cela reste à mettre en œuvre.


“Ne pas avoir un train 
de retard”

La chambre compte s’appuyer sur les OPA, même si le message est clair : “L’agriculteur ne doit pas se trouver dans une dépendance aux services. Il s’agit de partenaires” insiste Philippe Jehan. Il lui tiendra à cœur que “la chambre soit à la pointe de la technique agronomique. Il ne faut pas qu’elle soit en retard d’un train, comme elle l’a été avec Base (TCS). On doit être précurseur, avoir plus de réactivité, sinon l’agriculteur sera à la merci des sociétés commerciales”.


Exploitants (1) : 

FDSEA-JA : Philippe Jehan, Florence Désillière, Benoît Faucon (JA), Stéphane Guioullier, Véronique Quinton, Bruno Rouland, Jérôme Plard, Régine Vovard, Sébastien Chevalier, Sylvain Rousselet (JA), Nathalie Acary, Françoise Pecullier, Dominique Bordeau, Nelly Loupy, Laurent Houdayer, Ivan Leclerc, Virginie Hogret (JA). Confédération paysanne : Daniel Foucher, Claire Garrot. Coordination rurale : Olivier Chemin, Mélina Belley.
Propriétaires (2) : SDPPR: François Couëtoux du Tertre, Hugues Houdiard.
Salariés Production (3a) : FGA-CFDT : Isabelle Clairet, Joseph Hatte, Jérôme Jousset. CFE-CGC: Sébastien Leriche. Salariés OPA (3b): FGA-CFDT: Pascal Dreux, Pascal Jeannin, Catherine Gy. Unsa : Jean-Michel Hay.
Anciens exploitants (4) : FDSEA : Paul Pautrel, Jean Barreau.
Cuma (5a) : Jean-François Gahéry. Coopératives (5b): Jacky Bachelot, Nathalie Lhotellier, Pierre Hermenier, Dominique Penloup. Crédit agricole (5c): Guy Guilaumé, Marc Bedouet. MSA (5d): Georgette Rousselet, Marie-Jeanne Rousière. Organisations syndicales (5e): FDSEA : Daniel Doyen, Christine Verleur.

Chambre régionale : Florence Désillière, Philippe Jehan, Bruno Rouland, Dominique Bordeau (FDSEA), Daniel Foucher (Confédération paysanne).

La Confédération paysanne estime qu’il faut “une vraie réforme des élections chambre. Certains collèges n’ont aucun sens. Pourquoi­ un collège pour le Crédit agricole alors qu’il existe d’autres banques ? Pour un collège 5E pour les organisations syndicales alors qu’on vote déjà dans le collège 1?” La Conf et la CR n’ont pas ces structures locales, ce qui laisse à la FDSEA ces deux élus. Pour elle, “c’est important, cela est le reflet de notre réseau, de notre ancrage sur le terrain. On n’empêche pas les autres syndicats d’y participer”.

Les élections ne font pas oublier d’autres actualités. Au menu du conseil de la FDSEA du 11 février: la LGV, les négociations laitières et la directive Nitrates. Un recours est déposé sur la définition des zones vulnérables. Des discussions sur les dispositions plus précises (règles d’épandage, etc.) démarrent ce mardi à Paris.

Le Conseil général a installé un système NRA-MED au Horps, permettant de diffuser du haut débit (2 à 8 Mégabits). Il s’agit du premier équipement de montée en débit de ce type en France. 210 à 300 points vont être développés sur le département d’ici 2016.


Faible participation des retraités

Paul Pautrel, le président de la section Anciens exploitants de la FDSEA peut être satisfait: il enregistre sa 7e réélection depuis 1976. Avec 63,3% des voix, le syndicat obtient les deux sièges à pourvoir. Et 5 points de mieux qu’il y a six ans. Un score qu’il met sur le compte de l’action de terrain, même si “elle n’est pas toujours visible”.
Avec 22,45%, la Confédération paysanne progresse également (+3 points) et passe devant la Coordination rurale qui dégringole (14,25%, moins 8 points).
Le taux de participation dégringole également : 34,4% (contre 46% en 2007). “C’est curieux que cette tendance générale affecte autant les anciens” s’étonne Jean Bonsergent, de la Confédération paysanne. “Peut-être éprouvent-ils une saturation d’entendre les mêmes revendications sans résultat depuis autant d’années ?” Paul Pautrel pense qu’il y a parmi les électeurs, de plus en plus de personnes qui ont changé de carrière et “ne se sentent pas concernés par la chambre d’agriculture”.

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services