• Suivez-nous :

accueil
Eco-gestion > Autres eco-gestion > Loué : les poules aux oeufs d’or...
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Autres eco-gestion - 26-06-2001

Loué : les poules aux oeufs d’or...

L’année 2000 aura été exceptionnelle pour la Coopérative agricole des Fermiers de Loué (Cafel). A l’autre bout de la filière, LDC (le groupe d’abattage et de commercialisation des produits de Loué) affiche lui aussi d’excellents résultats.
Et pourtant, la planification au cours de l’année écoulée aura été sous le signe du manque de bâtiments. « Cela nous a conduit à choisir avec LDC les espèces les plus indispensables afin de gérer la pénurie », a rappelé le secrétaire général, Dominique Chauvin, lors de l’assemblée générale du groupement, le 31 mai dernier au Mans. « Certaines semaines, nous n’avons livré aux distributeurs qu’un poulet pour deux commandés. Mais malgré un âge souvent réduit au minimum, les objectifs de poids des volailles ont été atteints ».

En 2000, la Cafel a instruit près de 100 nouveaux projets de bâtiments alors que la rénovation a concerné 230 bâtiments, soit environ 10 % du parc. « Pour 2001, il faut construire plus de 100 bâtiments et la priorité aux jeunes reste d’actualité ».


30 millions de volailles produites.

L’année 2000 a été excellente pour les fermiers de Loué et quatre chiffres illustrent l’activité :
- 30 millions de volailles produites, alors que le volume de mises en place a été limité par la capacité de production :
« On estime à 1 million le nombre de volailles commandées qui n’ont pas pu être élevées » ;
- 100 millions d’œufs produits avec une croissance de 20 % ! ;
- la barre symbolique des mille éleveurs a été franchie à la fin de l’année ;
- 1 million de produits portant la marque Loué ont été commercialisés par semaine à la fin de décembre 2000.


Bilan de la certification

Concernant la certification, le bilan a été dressé par le Dr Martine Cottin, vétérinaire. Dans le secteur multiplication/accouvage, chaque couvoir a été visité en moyenne trois fois en 2000, dont deux visites effectuées par Quali Ouest.
Sept types de non conformité ont été relevés. Malgré une forte activité du secteur élevage, tous les lots ont été visités au minimum trois fois au cours de leur vie. Une anomalie a été relevée dans moins de 8,4 % des cas, mais aucune de grave n’a été détectée.
« 1 070 recherches de facteurs inhibiteurs ont été réalisées à partir de prélèvement d’eau de boisson des volailles et 28 recherches de substances anti-microbiennes dans les viandes. Toutes les analyses se sont révélées négatives ».

Enfin concernant le secteur d’abattage, une visite de contrôle inopinée est réalisée au sein des différentes entreprises. 573 analyses ont été réalisées en externe par des laboratoires agréés, en plus des contrôles internes. Plus d’une réclamation sur deux des consommateurs porte sur des problèmes de présentation et d’éviscération. Le nombre de réclamations sur les produits transformés a plus que doublé.

Quant à la sécurité alimentaire, il s’agit d’un thème récurent qui est au cœur des préoccupations des consommateurs. « Alifel (1), dédiée exclusivement à nos filières de Loué, est un outil qui va dans ce sens », a expliqué Alain Allinant, président de la Cafel. « Grains de terroir » participe également de cette démarche. « Le soutien actif de la Chambre d’agriculture et du Conseil général et la prime apportée par Alifel ont permis l’emblavement de 5 000 ha… Nous accentuons avec cette démarche l’ancrage territorial de notre production, puisque désormais il existera un lien fort entre productions végétales et animales ».

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services