• Suivez-nous :

accueil
Loire-Atlantique > Polémique: la CP 44 ne pourra pas présenter pas de candidats dans le collège 5 E
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Loire-Atlantique - 04-01-2013

Polémique: la CP 44 ne pourra pas présenter pas de candidats dans le collège 5 E

ELECTIONS

En 2007, la vérification des inscriptions sur le collège syndical avait fait l'objet d'un contentieux. Nouveau coup de théâtre cette fois avec le retrait de la liste d'électeurs de la Confédération paysanne. Explications.

Mi-novembre, au cours de la réunion de commission d'é­ta­blis­sement des listes électorales et suite à des questions posées par l'administration, la Confédération­ paysanne a retiré la liste d'électeurs qu'elle avait déposée. Le collège 5E désigne deux sièges et ce sont les présidents des syndicats locaux et cantonaux qui les élisent. Pour pouvoir être enregistré, chaque syndicat local doit disposer de statuts de plus de trois ans et voir ses procès-verbaux d'élections déposés en mairie. L’ensemble des syndicats a demandé au préfet de faire les vérifications nécessaires pour s'assurer que l'ensemble des syndicats locaux étaient réglementairement en capacité de voter.


D'un côté, on évoque des manœuvres…

“Pour une grande majorité de nos investigations en mairies, nous avons découvert l'inexistence de statuts de plus de trois ans ou de PV d'élections de re­nou­vel­lement de bureau pour le syndicat Confédération­ paysanne” expliquent François Guyot (JA 44) et Mickaël Trichet (FNSEA 44) dans la Loire-Atlantique Agricole du 21 décembre, interview reprise sur le site agri44.fr. Les deux syndicats évoquent des “manœuvres” pour “faire signer, sur l'honneur, des agriculteurs soi-disant présidents de syndicats locaux ou cantonaux, alors qu'aucun statut ou PV n'était déposé en mairie.”


La Confédération paysanne a immédiatement réagi. “Non, la FNSEA-JA 44 n’est pas le seul syndicat existant en Loire-Atlantique­. Hélas, tous les rêves ne se transforment pas en réalité, et nier l’existence de la Confédération­ paysanne et de la Coordination rurale, c’est nier les 60 % d’électeurs qui n’ont pas voté FNSEA aux dernières élections Chambre” explique Dominique Lebreton. “En préférant la diffamation, les dirigeants de la FNSEA­ et des JA 44 confirment leur volonté de voler cette élection aux hommes et aux femmes qui font l’agriculture de ce dé­par­tement.”


... De l'autre, on parle 
de diffamation

La Conf' poursuit : “Une fois de plus, les responsables de la FNSEA­ 44 et JA font le choix de la polémique syndicale plutôt que de répondre aux enjeux agricoles.” Fin octobre, elle a déposé ses syndicats communaux et cantonaux avec un récépissé de la mairie attestant leur existence depuis plus de trois ans. La Confédération Paysanne met à disposition de toute personne la consultation à son siège nantais des statuts des syndicats locaux certifiés. En effet, un certain nombre de mairies ne conservent pas obligatoirement les statuts déposés. Sur le fond, ne disposant pas de tous les certificats de renouvellement des bureaux de syndicat locaux, la Confédération paysanne a préféré se retirer du collège syndicat 5E. 


Par ailleurs “l’administration nous a fait comprendre qu'elle ne pourrait pas prendre en compte l'affiliation de fait entre les communes­ et les cantons que nous avons tenté en vain de défendre” argumente la Confédération­ paysanne. Du fait de son histoire, le syndicat, lors du rapprochement FDSEA et Travailleurs Paysans, n'a pas retenu dans ses statuts cette affiliation automatique. “Cette question n'a jamais été posée antérieurement lors des dernières élections.”

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services