• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > Les impôts locaux vont augmenter en 2002
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 31-10-2001

Les impôts locaux vont augmenter en 2002

«Pour moi, c’est un vrai déchirement ». Jean Arthuis, bien que tenté de tirer un peu fort sur la corde mélodramatique, exprime là un sentiment que plusieurs partagerons : il faudra mettre la main à la poche pour boucler le budget 2002, et cela ne fait rire personne. Le conseil général estime une augmentation de ses charges nettes à 50 MF (7,62 millions d’euros). C’est ce qui ressort des orientations budgétaires présentées le 26 octobre.
Pour trouver l’argent nécessaire, il est envisagé de recourir à une hausse des impôts de 5 %, permettant de générer 20 MF et d’emprunter les 30 MF restants.
Les dépenses devraient atteindre un total de 202 309 892 e, contre 195 Me de recettes. Cette augmentation des dépenses trouve deux raisons principales. L’instauration de l’allocation personnalisée d’autonomie destinée aux personnes de plus de 60 ans entraînerait 1,4 Me de charges nettes. L’autre facteur important : l’aménagement et la réduction du temps de travail. 0,5 Me financeront la RTT du personnel du conseil. L’impact sur le prix de journée d’hébergement des maisons de retraites couvertes par l’aide sociale est évalué à 0,5 Me également. Bien qu’exceptionnel, le plan national de communication est à compter : +0,7 Me. Le conseil a vu ses recettes changer de source : la taxe professionnelle a été réformée, ainsi que les droits d’enregistrement, la vignette automobile et le foncier non-bâti. Le tout a été remplacé par une enveloppe globale fournie par l’Etat. « Mais cette compensation n’est pas ajustée » s’est plaint Jean Arthuis.
Les investissements maintenus
Plutôt que d’augmenter les recettes fiscales, les conseillers auraient pu choisir de limiter les investissements. Une idée repoussée catégoriquement. « Dans un moment de moindre croissance, c’est maintenant que la commande publique doit aider l’économie » a résumé Yves Cortès, président de la commission Economie. Rendez-vous dans deux mois pour le vote du budget définitif.
Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services