• Suivez-nous :

accueil
Mayenne > C'est parti pour le Cima et le National Normand !
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Mayenne - 18-07-2019

C'est parti pour le Cima et le National Normand !

Evènement


La fête de la Madeleine est une grande fête à tiroirs. Le rendez-vous qui marquera les festivités cette année est la tenue exceptionnelle du concours national de la race Normande, pour la troisième fois de l'Histoire. “Voilà vingt-et-un ans déjà que le département de la Mayenne n’avait pas reçu le concours national de la race Normande” décrivent Jean-Marcel Lecomte et Laurent Coutard, co-présidents de May'Normande, l'association d'éleveurs en charge de l'organisation. Le dernier concours national date déjà d'il y a quatre ans, à Saint-Brieuc. C'est dire si la venue de 230 vaches au parc des expositions de Mayenne est un événement. Ces Normandes seront menées par des éleveurs de seize départements de tout le Grand-Ouest, de la Vendée à la Seine-Maritime (153 élevages 

en tout).


L'équipe mayennaise est sur le pont depuis deux ans, et n'est pas novice en la matière. Elle a organisé “la Normande s’ la joue” en 2011, le premier FAN show de l’histoire en 2013, le régional en 2015”, rappellent les présidents. Les concours démarreront dès vendredi jusqu'à l'élection de la grande championne samedi. On n'oublie personne : les organisateurs proposent d'élire la meilleure vache issue de l'agriculture biologique (dimanche) ainsi qu'une présentation de femelles normandes culardes. La convivialité est le maître mot, un programme dense d'animations a été concocté en marge des concours.


La foire affiche complet


La fête de la Madeleine est une grande fête à tiroirs. Et elle ne serait rien sans tous ses tiroirs. A commencer par le Cima. Les autres races ont rendez-vous. On compte sur 130 Percherons, 40 Bleus du Maine, 60 Rouges des Prés, 60 Blondes d'Aquitaine, 30 Montbéliardes, 20 Parthenaises, plusieurs races en présentation : Prim'holstein, Jersiaise, Limousine, Français de Selle. Un concours avicole et cunicole se tiendra aussi. Plusieurs animations présenteront l'agriculture au public : tonte de moutons, stands laitier et de la filière Viande.

L'autre tiroir, qui déborde, c'est la foire expo. Plus de 170 exposants, “les salles sont archi-pleines” annonce Jean-Maurice Mesnage, président de Mayenne Foire et Salons. Une déception : “Dommage qu'il n'y ait pas plus de matériel agricole pour accompagner le National Normand”, mais les concessionnaires ne viennent qu'un an sur deux. Les concessionnaires automobiles, eux, seront là.

Dernier tiroir, et non des moindres, la fête foraine. Elle se poursuivra le lundi jusqu'à 1 h du matin. La fête terminera avec le feu d'artifice, lundi soir, à 23 h 30.


Les Normandes en mode fête


En plus des concours animaux se dérouleront un concours de jeunes présentateurs le dimanche (5-15 ans), ainsi qu’un concours ouvert à tous (éleveurs, organisateurs, accompagnateurs, etc.).

Les jeunes de May’Normande Dynamic ont concocté une série d’animations. Ils ont en charge la musique pour les concours, la décoration des stalles, avec des thèmes par région. On pourra redécouvrir des photos de championnes des derniers concours nationaux, depuis 1980. Autre expo sympa : 140 éleveurs mayennais adhérents de l’OS ont posé devant l’objectif. On les retrouvera sur un mur de photos.

Par ailleurs, les élèves de l’école des jeunes présentateurs sont conviés à revenir pour danser sur une chorégraphie, forcément rafraîchissante et joyeuse.


May’Pépite sera la mascotte du concours. On pourra deviner son poids et son âge pour gagner un panier garni. Le dimanche, nouveau jeu de panier garni, mais cette fois, c’est bien le poids du panier qu’il faudra trouver. Un autre jeu suscitera l’intérêt des éleveurs : une génisse, cette fois, sera le lot à gagner, sur le stand commun de la chambre d’Agriculture et du Conseil départemental.

Un marché d’une quinzaine de producteurs locaux se tiendra tout le week-end. La Normande est indissociable de son lait riche. Les visiteurs pourront déguster des fromages, mais également revivre la fabrication du beurre à l’ancienne.


La fête, la vraie, battra son plein le samedi soir avec le gala animé par l’orchestre Génération (25 € pour les adultes, 12,50 € pour les enfants de moins de 12 ans). Ce qu’on a coutume d’appeler le repas des éleveurs, est en réalité une fête pour tout le monde, insiste Jean-Maurice Mesnage, président de Mayenne Foire et Salons.



Rémi Hagel

Le programme des trois jours

• Vendredi 19 juillet

10 h à 19 h : ouverture du Cima au public.

De 10 h à 22 h : Madeleine Expo.

De 11 h à 2 h : fête foraine.

9h à 19h : concours national Normand.


• Samedi 20 juillet

10h à 19h : Concours en aviculture et cuniculture. Concours des races bovines Blondes d'Aquitaine, Rouge des prés, Parthenais, Montbéliarde, Normande. Concours Bleu du Maine, concours femelles Perhceronnes.

De 10 h à 22 h : Madeleine Expo.

De 11 h à 2 h : fête foraine.

A 20h : soirée de la Madeleine, animée par l'orchestre Génération.


• Dimanche 21 juillet

10h à 12h : concours mâles percherons. Concours des jeunes éleveurs de Montbéliardes et de Normandes.

De 15h à 17h : défilé des animaux primés.

De 10 h à 22 h : Madeleine Expo.

De 11 h à 2 h : fête foraine.


• Lundi 22 juillet

De 11 h à 2 h : fête foraine.

A 23 h 30 : feu d'artifice.

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services