• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > Le syndicalisme c’est mercantile ou du bénévolat
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 10-08-2007

Le syndicalisme c’est mercantile ou du bénévolat

Il l’a mauvaise Yves Gigon, et il l’a fait savoir à la préfète de la Mayenne à l’occasion de leur rencontre, la semaine dernière [lire page 15]. Le président de la Coordination rurale ne comprend en effet pas pourquoi, en dépit des résultats obtenus (près de 20 %) aux dernières élections chambre d’agriculture, la représentativité de ses voix n’est pas respectée. Enfin disons qu’il comprend surtout moins la raison pour laquelle son syndicat s’est vu suspendre son siège en CDOA pour une durée de deux ans, « sous prétexte que nous n’avions pas suffisamment de financements sur les années 2003-2004 ».
Respecter ses statuts
Yves Gigon s’interroge fortement sur les visées réelles du syndicalisme. « On nous reproche des manques de financements mais on aide beaucoup de gens bénévolement. » Le président de la CR ne voit d’ailleurs pas très bien à quel titre on pourrait reprocher cela à un syndicat, dont « c’est la vocation première » : « Il faudrait savoir si le syndicalisme c’est quelque chose de mercantile ou du bénévolat » lance-t-il.
Et de noter que les petits soucis du syndicat mayennais pourraient se poursuivre puisque « l’autonomie financière est liée directement à la représentativité... ».
Pour la DDA, Muriel Guillet, il y a cependant de légères précisions à apporter. « Il existe deux critères pour être habilité par le préfet à siéger en CDOA : obtenir plus de 15 % aux élections - ce qui est fait - et justifier d’un fonctionnement indépendant régulier. » En bref, en plus d’être autonome financièrement, chaque syndicat doit faire la preuve de ses actions de terrain et d’un fonctionnement conforme à ses statuts... Ce qui pêche semble-t-il. Le tout est établi « selon un décret national » indique Muriel Guillet, qui précise « avoir fait du zèle pour vérifier également la conformité des autres syndicats ».
« Nous ne sommes pas un syndicat très tourné vers l’administratif », confie Yves Gigon. Ce à quoi Muriel Guillet répond : « Si le syndicat avait fonctionné comme ces trois dernières années, il n’y aurait eu aucun problème. »
Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services