• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > France > La marque “C'est qui le patron ?” 
dans les rayons en octobre
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

Retrouvez bientôt le blog de l'expert

Un expert répond à vos questions en direct !

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

France - 19-08-2016

La marque “C'est qui le patron ?” 
dans les rayons en octobre

Le “gros dossier lait” était dans les cartons depuis deux ans. Il faisait partie d'une réflexion menée par un collectif de consommateurs, déjà à l'origine de l'opération “Gueules cassées”, ces fruits et légumes déclassés proposés à la grande distribution pour lutter contre le gaspillage alimentaire. “Avec le contexte de la crise laitière, on s'est dit qu'il était temps de renverser le système et de créer une nouvelle règle du jeu” explique Nicolas Chabanne, à l’origine de la marque “Gueules cassées”. En clair, le consommateur sera le patron. Il définira le cahier des charges et fixera le prix de la brique de lait en fonction. Comment va-t-il procéder ?

La règle du jeu : un prix fixé par le consommateur

Un questionnaire est actuellement en ligne (1) avec un prix de départ fixé à 0,69 euros. Préparé avec des représentants de groupements de producteurs laitiers, il est accessible à tous. Origine du lait, rémunération du producteur, alimentation des vaches hors pâturage, origine des fourrages : en fonction des réponses données par les participants, un prix se forme, “toutes charges comprises”. C'est la moyenne de ces votes, faite en septembre, qui définira le cahier des charges et le prix final. “La tendance qui se dessine montre que le consommateur ne choisit pas forcément les critères les plus élevés” commente Nicolas Chabanne. “Il fait un équilibre”. Une fois bouclée, cette étape permettra de choisir les éleveurs qui collent le mieux au cahier des charges. Plusieurs d'entre-eux ont toutefois déjà été repérés. Mais le voile ne sera levé qu'à la rentrée... Reste un principe clair et transparent : la rémunération sera versée directement au producteur par le collecteur. Un contrat avec un seuil scellera ce partenariat. “Le paiement sera tracé. La photo du producteur ainsi que son nom seront sur la brique”.

La filière est en place

Pour cette nouvelle aventure, “C'est qui le patron ?” a séduit un collecteur-embouteilleur mais aussi “un gros distributeur pressé de démarrer l'opération”. Tout est en place mais là encore, le secret sera bien gardé jusqu'à septembre. Avant la mise en rayon des premières briques de lait programmée en octobre prochain. “Nous prévoyons un volume de cinq millions de litres au démarrage“ précise Nicolas Chabanne qui souhaite prouver que le consommateur est capable de créer de la valeur ajoutée . “En échange de quelques centimes de plus, on associe transparence et visibilité. C'est une petite goutte mais si ça marche, on fera un joli pas en avant”.

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services