• Suivez-nous :

accueil
Environnement > Energies renouvelables > Les aliments jetés sont déballés pour alimenter les méthaniseurs
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Energies renouvelables - 08-07-2016

Les aliments jetés sont déballés pour alimenter les méthaniseurs

“A la base, il ne s'agissait pas de biodéchets, plutôt de déconditionnement pour des produits comme le shampoing. Et il fallait arriver à déconditionner de façon à obtenir à la sortie un emballage et un produit assez propres”, raconte Lucile Noury. En 2012, le Grenelle 2 oblige les gros producteurs de biodéchets à valoriser ces déchets. Depuis les discussions sont entrées dans le cadre de la transition énergétique. “Nous avons alors porté notre intérêt sur les biodéchets.” Ils proviennent principalement de l'industrie agroalimentaire, et de la grande distribution. La restauration hors foyer est désormais une source de plus en plus évaluée. Le plus difficile, explique Lucile Noury, réside moins dans le débit que dans la qualité de la soupe obtenue. Le but étant d'extraire le maximum de matière organique avec le moins d'éléments étrangers possible (plastique, carton). L'entreprise conseille toujours de ne pas mettre d'emballages en verre. En revanche, il y a certains emballages avec lesquels “le process fonctionne assez bien, avec les barquettes plastiques, les films plastiques, le carton…” Quant à la propreté de l'emballage à la sortie : “Cela dépend.” L'option avec eau augmente le traitement de produits difficiles [comme les viennoiseries]. Le Flexidry est plutôt destiné aux projets collectifs de compostage ou des méthaniseurs de 600 kW à 1,5 MGW. Des unités qui ont besoin de recourir aux co-produits pour assurer leur puissance mais dont le digesteur reste assez sensible à la nature des éléments extérieurs (3). Le premier Flexidry a été posé dans un centre de tri Véolia, en 2013. “On s'est alors rendu compte de la variété des déchets, en termes d'emballages, et que certains d'entre eux n'étaient pas faciles à traiter…” Une deuxième a depuis été installée près de Troyes, à la Compostière de l'Aube. Un autre est en cours de livraison en Suisse. Dans le Grand-Ouest, plusieurs projets de méthanisation à grande échelle s'intéressent actuellement à cette machine.

Cibler les déchets

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services