• Suivez-nous :

accueil
Mayenne > Le National Blondes d'Aquitaine 
de retour au Cima
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Mayenne - 08-07-2016 - Rémi Hagel

Le National Blondes d'Aquitaine 
de retour au Cima

EVENEMENT

La race Blonde d'Aquitaine organise son concours national à Mayenne, pour la troisième fois de son histoire : 550 animaux blonds sont attendus du 22 au 24 juillet.

La fête de la Madeleine est une affaire de collaboration entre la ville de Mayenne, Mayenne foires et salons, le conseil départemental, la chambre d’Agriculture et les éleveurs. Il faut au moins cela pour assurer la réussite d’un événement qui attire régulièrement au moins 25 000 visiteurs.

La fête de la Madeleine est une affaire de collaboration entre la ville de Mayenne, Mayenne foires et salons, le conseil départemental, la chambre d’Agriculture et les éleveurs. Il faut au moins cela pour assurer la réussite d’un événement qui attire régulièrement au moins 25 000 visiteurs.


a va être un très très bon cru !” s’enthousiasme Jean-Maurice Mesnage, le président de Mayenne foires et salons. La tenue du concours national Blondes d’Aquitaine sera l’évènement phare de la fête de la Madeleine. Il revient après avoir déjà fréquenté les lieux en septembre 1994 et en juillet 2002. Une véritable “histoire d’amour entre Mayenne et la Blonde” selon Michel Angot, le maire.

Sont inscrits 550 animaux, de 170 élevages de 45 départements. Des chiffres similaires aux concours lorsqu’ils se déroulent dans le berceau du Sud-Ouest. C’est dire l’importance et le plaisir qu’accordent les éleveurs à venir concourir si loin de leurs terres. L’édition de 2002 a “marqué les esprits par l’affluence record autour des rings blonds” rappelle d’ailleurs Philippe Basta, le président de France Blonde d’Aquitaine sélection. Cinq juges officieront à tour de rôle, en juge unique : Jean Basta (Pyrénées-Atlantique), Christophe Derouin et Christian Fondin (Loire-Atlantique), Fabien Limal (Meuse) et Pascal Marquis (Lot-et-Garonne).


Présence de la Blonde oblige, le Cima mettra le projecteur sur l’élevage allaitant. Dans leur espace d’animation, la chambre d’Agriculture et le conseil départemental présenteront une communication sur le thème “La viande bovine : le goût du paysage” (présentation des races, animations de découpe de viande, etc.).

Les éleveurs arriveront jeudi 21 juillet, pour commencer les concours dès le vendredi. Ils se poursuivront tout le samedi, et jusqu’au dimanche matin pour les présélections du Salon de l’agriculture. Le traditionnel défilé des
champions se déroulera l’après-midi, mais sera avancé à 14 h 30, compte tenu des départs prévus le dimanche soir.


Les autres races en nombre


Les Blondes feraient presque oublier que d’autres races vont tenir leur concours départemental, et non des moindres. Fidèles à leurs habitudes, les Normandes devraient être au moins 150. Il faudra aussi compter sur une cinquantaine de Rouges des prés, une trentaine de Montbéliardes, ainsi que les incontournables Percherons (environ 130) et une quarantaine de moutons Bleus du Maine.


Pour les Mayennais, la fête de la Madeleine, c’est la rencontre des concours agricoles avec la fête foraine et la foire commerciale. Deux cents exposants seront présents, avec le retour de concessionnaires automobiles (Volkswagen et Renault). A noter : la foire démarrera dès le vendredi matin et s’arrêtera le dimanche soir. La fête foraine du lundi soir est maintenue, avant le traditionnel feu d’artifice.


L’affluence sera à coup sûr au rendez-vous. De nouveaux parkings ont été prévus, mais il faudra s’attendre à marcher un peu pour atteindre le site.


Rémi Hagel



Signaler un abus

Catégories : Concours

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services