• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > Soigner les hommes auteurs de violences
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 24-03-2006

Soigner les hommes auteurs de violences

Les violences conjugales restent souvent cachées dans le secret des familles. Quand on en parle, c’est logiquement pour dénoncer le sort de ces femmes battues. Toutefois, dans l’histoire, il y a deux personnes. Or, il n’existe quasiment aucune réponse à la situation de l’homme, mise à part la décision de justice. « S’il veut des soins, où va-t-il aller en Mayenne ? » s’interroge Brigitte Lesnard, qui recueille des femmes victimes de violences au foyer Revivre. Pour y réfléchir, elle et ses collègues ont invité Alain Legrand.
« La loi autorisait
de battre sa femme »
Alain Legrand, psychologue parisien, a créé un centre pour auteurs de violences. « On reçoit surtout des personnes volontaires. C’est souvent la compagne qui appelle en premier, mais on explique que c’est à l’homme de prendre rendez-vous. Ensuite, on se voit quatre fois. Et alors, on décide du type de prise en charge : un groupe de parole, une thérapie de soutien ou une thérapie analytique » détaille Alain Legrand. « On peut aussi orienter à l’extérieur, quand on a affaire à une psychose délirante ou à de l’alcoolisme chronique. » Car, « je ne suis pas médecin, je suis psychologue » rappelle-t-il. « Mon but est de déjouer ces structurations de pensée ou de sentiment qui conduisent à la violence. » Cela est difficile. Il rappelle qu’un temps, « la loi autorisait de battre sa femme. La violence n’est pas une maladie mais le culturel peut donner prise au pathologique ». Depuis trois semaines, Alain Legrand est missionné par le tribunal de Nanterre pour travailler auprès de prévenus, avant jugement. « Cela a un coût, mais ça coûte plus cher à la société de ne rien faire ! Les études montrent que les enfants de ces familles développent plus de maladies, de diabète, sans parler de la délinquance. »
Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services