• Suivez-nous :

accueil
Cultures > Grandes cultures > Du soja sous plastique en Sarthe ?
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Grandes cultures - 13-05-2016

Du soja sous plastique en Sarthe ?

La plasticulture a permis une meilleure vigueur au démarrage, une bonne croissance et un développement accéléré. “Le gain est net en somme de température.” Un autre atout évident de la plasticulture Samco est de limiter les dégâts d’oiseaux à l’implantation. En revanche, les inconvénients majeurs sont le très petit débit de chantier et l’abondance des adventices. “Ça booste la culture mais aussi les mauvaises herbes.” La nodulation est meilleure mais n’a pas permis de compenser la perte de rendement due au faible peuplement. Autre problématique de l’année, “on a noté un effet exacerbé de la canicule et des stress hydriques compte tenu de développement plus avancé du soja.”

Ce qu’il faut retenir

- Les deux facteurs limitants sont le désherbage et la gestion des stress hydriques entre la floraison et la fin remplissage des gousses.

- Le critère somme de température est important mais d’autres facteurs entrent en jeu : la pluviométrie, la
réserve utile, l’altitude, le type de sol.

- Le soja est capable de compenser des faibles peuplements quand il ne manque pas d'eau. C’est le résultat des essais densité menés en Poitou-Charente, Centre, Sarthe et Ile-de-France, en sec et en irrigué. Mais sur des variétés 000, 55 pieds/m2 sont nécessaires pour obtenir un rendement honorable. “Plus on sème dru, plus on a tendance à gagner en quintaux.”

- Pour rendre le soja compétitif vis-à-vis des autres cultures de printemps, un rendement de 25 à 30 q/ha semble être un minimum avec un prix de vente (hors prime) au-delà de 38 euros.

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services