• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > A la Région, la droite en ordre de marche derrière Bruno Retailleau
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 25-12-2015 - Christian Evon

A la Région, la droite en ordre de marche derrière Bruno Retailleau

Elections régionales

Sans surprise, la tête de liste de la droite et du centre a été élue président de la Région des Pays-de-la-Loire. Bruno Retailleau a recueilli 54 voix, pour 39 bulletins blancs. L'apprentissage a été nommé grande cause régionale, sans oublier l'agriculture.


Le nouveau président du conseil régional a rendu hommage à ses prédécesseurs, dont Olivier Guichard et François Fillon bien sûr, sans oublier Jacques Auxiette. “Il a fait progresser le fait régional et nous nous sommes battus ensemble pour éviter le dépeçage des Pays-de-la-Loire”, a-t-il rappelé. “Ces élections ont été le révélateur des forces et faiblesses des Pays-de-la-Loire”, a enchaîné le nouveau président, qui a formulé une triple exigence : “Nous devons avoir une vision pour la Région en s’appuyant sur une méthode, pour porter un projet avec des objectifs.”

“Je ne veux pas d’une région à plusieurs vitesses. Il faut pour cela un équilibre géographique entre les territoires, avec une métropole d’équilibre puissante et rayonnante, Nantes. Malheureusement,
la ruralité s’est détériorée et les villes moyennes sont fragilisées.”


L’apprentissage, grande cause régionale


Le nouveau président a plaidé pour un patriotisme économique régional. Comme il l’avait annoncé pendant sa campagne, il engagera un vaste plan de soutien au secteur agricole. “L’agriculture connaît une succession de crises et il faut arrêter de désigner nos agriculteurs comme des boucs émissaires. Depuis les engagements pris en juillet, les prix agricoles ont encore chuté. Il faut favoriser la modernisation et la transmission des exploitations agricoles et trouver de nouveaux débouchés, pas seulement à l’export.” C’est Lydie Bernard (UDI 85), élue 6e vice-présidente, qui aura en charge l’agriculture, l’agroalimentaire et la pêche. Le député UDI de la Mayenne, Yannick Favennec (4e vice-président), s’est vu confier la ruralité.


En matière économique, c’est le chômage des jeunes qui retiendra toute la priorité de la nouvelle majorité. “L’apprentissage doit être la grande cause régionale, avec une prime pour toute PME qui prendra un apprenti”, a lancé le nouveau président. “Tout début 2016, nous lancerons un Grenelle de l’apprentissage avec toutes les parties prenantes : entreprises, CFA, etc.” “Chaque euro dépensé doit être utile pour la Région”, et un audit financier indépendant sera commandé dès janvier.


“Je veux être le président de tous les Ligériens. Désormais, c’est le temps de l’action” a conclu Bruno Retailleau. “Vous aurez dans cette assemblée une opposition active”, lui a répondu Christophe Clergeau (PS). “Tout nous sépare : vos choix idéologiques, votre vision de la société, votre projet pour les Pays-de-la-Loire. Vous voulez sous-traiter aux départements la mise en œuvre de plusieurs politiques publiques de la Région”, a-t-il lancé au nouveau président. Après onze années passées aux commandes de la Région, la gauche ne va pas manquer une occasion de défendre son bilan.


Christian Evon




Signaler un abus

Catégories : Politique

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services