• Suivez-nous :

accueil
Eco-gestion > Autres eco-gestion > Le prix du lait baisse
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Autres eco-gestion - 16-09-2005

Le prix du lait baisse

Sans grande surprise, c’est le jour même de l’ouverture du Space à Rennes qu’un accord sur le prix du lait a été trouvé. Un accord signé dans l’urgence et provisoire puisqu’il ne vaut que pour les quatre mois à venir. Mais le ministère de l’Agriculture avait fait pression pour qu’une entente puisse être trouvée avant la venue du Premier ministre au salon de l’élevage. Il avait nommé un médiateur, Yves Berger, directeur de l’Office national interprofessionnel du lait (Onilait) pour réunir les membres de l’interprofession.
Les divergences entre éleveurs et industriels semblaient encore si importantes, quelques jours auparavant, qu’il semblait improbable de trouver un accord sur la durée. Le président de la section laitière FRSEAO Marcel Denieul soulignait le matin même « l’écart important » entre les différentes parties. Une réunion du Conseil interprofessionnel laitier (Cil) à Rennes le 7 septembre n’avait d’ailleurs débouché sur rien.
La réunion de l’interprofession laitière à Paris s’est prolongée une bonne partie de la nuit précédant l’ouverture du salon rennais avant de reprendre dans la matinée. C’est finalement vers 13h seulement, alors que le Premier ministre venait d’entamer son bain de foule que l’accord a été signé. Le matin même, les stands de toutes les laiteries présentes au Space avaient été « enrubannés », « arrachés symboliquement », couverts de graffitis et d’étiquettes par le syndicat des Jeunes agriculteurs (JA) et la FNSEA afin de « maintenir la pression »
Manifestation interdites
Il prévoit une baisse du prix payé aux producteurs de 6,5e pour mille litres en septembre et de 8e pour mille litres en octobre, novembre et décembre.
L’accord stipule aussi qu’un comité de pilotage devra travailler à de nouvelles négociations pour formuler impérativement de nouvelles propositions avant le 31 décembre prochain. D’ici là, tout le monde s’engage à rester calme, « les parties signataires s’engagent à ne pas procéder par voie publique à toutes actions ou communications de nature à nuire à la sérénité du travail de réflexion », mentionne l’accord.
« C’est bien qu’il y ait eu un accord car la situation n’était pas tenable », a commenté timidement le président du Space et de la FNSEA Jean-Michel Lemétayer, reconnaissant que l’accord « n’est pas suffisant ». Le ministère de l’Agriculture se félicite d’un accord « survenu grâce à la bonne volonté des trois familles de l’interprofession ». Le ton est tout autre du côté des syndicats minoritaires : « Encore un accord de dupes ! » tonne Jean-Louis Naveau, président de l’Organisation des producteurs de lait (branche lait de la Coordination rurale) : « L’aide laitière directe sensée aider les producteurs va être intégralement récupérée par les laiteries » s’indigne le syndicat qui « exige l’entrée immédiate de l’Organisation des producteurs de lait au sein de l’interprofession laitière (Cniel). La Confédération paysanne voit en cet accord une « insulte aux producteurs » :
« C’est une baisse plus forte encore que celle décidée unilatéralement par les industriels en juillet ! » s’indigne la Confédération qui estime que « les responsables de la FNPL ont signé un accord dont les termes correspondent à ceux qu’ils dénonçaient la semaine dernière ». Le syndicat veut donc « continuer à mobiliser ».
Ou remobiliser. Les éleveurs laitiers avaient un peu baissé les bras depuis une semaine en Mayenne, alors que les actions se poursuivaient dans tout le Grand Ouest (à l’initiative de la FNSEA). Peut-être l’arrêt des collectes durant deux jours à l’initiative de Celia a-t-il refroidi les plus téméraires. Et puis en cette période d’ensilage, les éleveurs mayennais avaient sans doute d’autres préoccupations.
Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services