• Suivez-nous :

accueil
Eco-gestion > Autres eco-gestion > le prix du lait est en dessous de celui de 1984
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Autres eco-gestion - 19-08-2005

le prix du lait est en dessous de celui de 1984


Pour illustrer le désarroi des agriculteurs français, Jean-Louis Naveau, le président de l’Organisation des producteurs de lait, cite des chiffres. A eux seuls, ils évoquent bien des paradoxes. Le plus fort d’entre eux : « Le prix actuel du lait est inférieur à celui de 1984. Sur la même période, le Smic brut a plus que doublé en monnaie constante. Il a progressé de 130 % ». A la veille de recevoir sa paye de lait, le syndicaliste est d’autant plus remonté que, selon lui, rien ne justifie actuellement un prix du lait aussi bas. « La consommation et la demande mondiale en lait se maintiennent. 70 % du lait produit en France est bien valorisé par les entreprises. Ce sont seulement les 30 % restant qui sont sur des marchés moins porteurs ». Jean-Louis Naveau constate que parallèlement à cette baisse du prix du lait, les charges augmentent : + 30 % pour le gasoil en un an, +20 % pour les engrais, « sans parler des cotisations des centres d’insémination, du Contrôle laitier, qui n’ont en ligne de mire que leur propre rentabilité » ajoute le Sarthois. « Avec la sécheresse actuelle, des prix d’acompte en céréales particulièrement bas, les éleveurs laitiers souffrent et les trésoreries s’amenuisent ». Membre de la Coordination rurale de la Sarthe, il estime que la situation actuelle est révélatrice du manque d’efficacité de l’interprofession laitière : « Les producteurs sont totalement déconsidérés ». Jour après jour le ciel semble s’obscurcir : « Je viens de recevoir un fax d’un agriculteur de la Somme. La coopérative locale va payer le lait à ses producteurs en dessous de Danone, l’autre entreprise présente dans ce secteur. Aujourd’hui, j’ai l’impression que c’est l’ensemble des éleveurs qui payent la restructuration de la Coopération. Elle n’a pas voulu prendre des décisions en temps voulu et aujourd’hui les producteurs payent les pots cassés ».
Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services