• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > Le PCAE volaille en cinq questions
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 09-10-2015

Le PCAE volaille en cinq questions

Aviculture//// Le deuxième appel à candidature se termine alors que les éleveurs qui ont déposé un dossier au printemps n’ont pas encore reçu de réponse. L’enveloppe de 5,2 millions d’euros est déjà presque entièrement consommée.

1 Quel montant est attribué à l’aviculture ? Sur l’enveloppe des 146 millions d’euros pour le PCAE animal en région Pays-de-la-Loire, 30 % sont consacrés à la filière avicole et cunicole pour les cinq années du plan. Cela représente pour l’année 2015 la somme de 5,2 millions d’euros. 2 Quel bilan pour le premier appel
à candidature ? Entre le 13 avril et le 18 mai, 109 dossiers complets ont été reçus, et quasiment tous sont éligibles. Ils ont demandé à eux seuls 4,9 millions d’euros sur les 5,2 millions alloués pour l’année. L’écrasante majorité des dossiers sont des dossiers JA (43 %), des constructions de bâtiments basse consommation (BEBC) ou Siqo - Non OGM. 3 Pourquoi les réponses tardent-elles autant ? D’une part, on attendait l’accord définitif de l’Europe pour valider le dispositif complet du PCAE (les subventions sont notamment européennes), qui n’a été rendu que fin août. D’autre part, les DDT ont besoin d’un logiciel pour instruire de façon officielle les dossiers et envoyer une notification aux éleveurs. Ce logiciel est le même partout en France, mais les dispositifs d’aide varient d’une région à l’autre. Les développeurs sont encore en train de mettre au point ces outils complexes. 4 Que reste-t-il pour le deuxième appel
à candidature ? Si l’on reste dans les calculs d’enveloppe initiale, il devrait rester 370 000 euros pour toutes les filières, c’est-à-dire des miettes. La Région et la Draaf sont en train de rechercher des fonds complémentaires. L’enveloppe devrait toutefois rester inférieure à celle du premier appel. De nombreux dossiers, non prioritaires, seront donc reportés à 2016. 5 Y aura-t-il de l’argent en 2016 ? Il est difficile de savoir quelle sera l’enveloppe globale pour 2016, cela dépend principalement de ce que le conseil régional attribuera (le gouvernement estime 350 M€- lire ci-dessus). Il est en tout cas très probable que le nombre de dossiers soit en forte augmentation, d’après les échos rapportés des organisations de producteurs. De plus, les dossiers qui n’auront pas été retenus au deuxième appel à candidature faute d’enveloppe suffisante (parce que non prioritaires) seront redéposés à l’appel à candidature suivant, ce qui allonge d’autant la liste.

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services