• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Bovins lait > Sodiaal, cible des producteurs
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Bovins lait - 18-09-2015

Sodiaal, cible des producteurs

Mardi, après avoir expliqué les raisons de leur mouvement à l'extérieur du salon (lire p. 4), les manifestants (CR et OPL, Apli et Conf') se sont rendus sur le stand de Sodiaal (hall 5) pour demander des comptes aux dirigeants de la première coop laitière française. En l'absence du président (Damien Lacombe) et du directeur général, ce sont deux administrateurs, Didier Loiseau et Pascal Nizan, qui ont été soumis à un tir nourri de questions. Sur proposition de la coopérative, les producteurs qui le souhaitaient ont obtenu du lait supplémentaire, moyennant une augmentation des parts sociales. Mais indexé sur le marché mondial (beurre et poudre), il est payé à 218 euros/1 000 l. Faute de disposer de débouchés suffisants pour les PGC (lait de consommation, fromages et produits frais), Sodiaal est contrainte de transformer une partie de son lait en beurre - poudre. “Même sur le prix A, on est impactés par le marché”, lâche Didier Loiseau. “Notre collecte a diminué de 1 %, vous ne pouvez pas nous accuser de participer à la hausse du marché”, tente Pascal Nizan. Sodiaal achèterait 25 % de son lait à des tiers non-coopérateurs, ce qui pose la question des contrats d'approvisionnement. “Pourquoi vous ne les dénoncez pas, vu que vous achetez le lait à 1 euro le litre ?” Autres messages forts des manifestants : la coopérative ne défend plus ses producteurs et ses comptes ne sont pas transparents. “Quand vous faites du résultat, tout est masqué. On ne retrouve pas les comptes de Yoplait dans le bilan de Sodiaal International, qui perçoit pourtant des dividendes de ses filiales”, s'emporte Véronique Le Floch, la présidente de l'OPL. “Depuis 2012, vous nous devez 5  €/1 000 l, somme qui figure en créance sur notre feuille de paie.” Conclusion de Laurent Pinatel : “Je souhaite rester coopérateur mais je ne crois pas à celle que vous incarnez car vous ne faites rien pour stopper la disparition des paysans.”

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services