• Suivez-nous :

accueil
Loire-Atlantique > Ban des vendanges le 4  septembre
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Loire-Atlantique - 04-09-2015 - Christian Evon

Ban des vendanges le 4  septembre

Muscadet

Le ban des vendanges est proclamé cette année au 4 septembre, soit six jours plus tôt que l'an dernier.

Le ban des vendanges est proclamé cette année au 4 septembre, soit six jours plus tôt que l'an dernier.


"Les premiers prélèvements ont été effectués le 21 août, on avait alors trois ou quatre jours d’avance. Si on avait eu à ce moment-là 20 mm de pluies et du soleil derrière, avec les vents de nord-est, on y serait peut-être déjà”, expliquait mercredi 2 septembre Romain Mayet, ingénieur au syndicat de défense de l’appellation muscadet. Pourtant début avril, la vigne présentait 15 jours de retard par rapport à l’an dernier. Mais les conditions météo favorables de début juin ont permis d’amorcer la floraison dans tous les secteurs du vignoble et la véraison a commencé tout début août.


Les derniers contrôles de maturité effectués le lendemain devaient se traduire par un ban des vendanges fixé au 4 septembre, comme il l’avait envisagé dès la semaine dernière.

Les pluies ont retardé un peu la concentration dans les raisins. Le début des vendanges est donc cette année dans la moyenne précoce (8 au 10 septembre).


Sur les terroirs les plus précoces du vignoble, notamment ceux qui portent les jeunes vignes, les vignerons vont donc attaquer la vendange dès lundi prochain. Selon les maturités, les vendanges devraient s’étaler sur au moins trois semaines. “Au fil des prélèvements, j’ai constaté une situation exceptionnellement bonne de l’état sanitaire de la vigne”, poursuit Romain Mayet. “La vigne est techniquement en avance sur des millésimes comme 2009 et 2010.” Le potentiel se situe entre 9 et 10 °C et l’acide malique tourne autour de 7,1.

Globalement, en Val de Loire, l’état sanitaire du vignoble est quasi parfait, ce qui augure des “vendanges prometteuses”, voire même un “millésime d’exception”, explique l’interprofession. “Le potentiel de récolte est satisfaisant”, conclut InterLoire.


Christian Evon



Signaler un abus

Catégories : Viticulture

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services