• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > Opération Paralysie
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 24-07-2015

Opération Paralysie

Actions //// Les actions de blocage des agriculteurs de Normandie ont fait tache d’huile : à leur tour, ceux des Pays-de-la-Loire ont bloqué plusieurs villes.

Le coup de force a été lancé dimanche après-midi par les agriculteurs normands : environ 300 tracteurs ont entamé des opérations de blocage. Le lundi, ils bloquaient le périphérique de Caen, puis le Mont Saint-Michel. Ce n’était pas le début du mouvement mené tous azimuts depuis des semaines par les FDSEA-JA, avec les blocages d’abattoirs en juin, et de nombreuses actions coup de poing. Mais ces blocus des villes ont eu un impact immédiat sur toute la société et les médias. La contestation s’est étendue comme une traînée de poudre. La liste des sites bloqués par les éleveurs s’est allongée d’heure en heure le 21 juillet : Evreux, les ponts de Tancarville et de Normandie, Amiens, Abbeville, Saint-Malo, Brest, la grotte de Lascaux, etc. Dans la région, l’effet est le même. Dès lundi soir, les Sarthois bloquent les péages d’Auvours, Le Mans Nord et Le Mans Ouest avant de converger vers la préfecture. Dans le même temps, à Pré-en-Pail et Mayenne, des agriculteurs montent des barrages jusque tard dans la nuit... avant de revenir définitivement le lendemain. “On veut soutenir les collègues bas-normand. C’est une action spontanée” témoigne Benoît Faucon, co-secrétaire général de JA53. Après avoir tergiversé, le ministre Stéphane Le Foll se rend finalement en Normandie mardi. Un plan de sauvetage est annoncé pour le lendemain (ci-contre). Les Bretons mènent une action au péage de la Gravelle. A Mayenne, les éleveurs restent en place toute la nuit, puis encore le mercredi, en ayant étendu leur blocage au bourg d’Aron (plus stratégique). A Pré-en-Pail, environ 150 camions se trouvent parqués sur le
parking du Super U.

La Loire-Atlantique aussi

Mercredi, les Angevins s’y mettent à leur tour après avoir manifesté le jeudi précédent (page suivante). Ils bloquent plusieurs endroits stratégiques, semant la pagaille parmi les automobilistes et les routiers. Finalement, les agriculteurs lèvent les barrages petit à petit en fin de journée, en Anjou, à Pré-en-Pail, à Mayenne... Mais déjà,plus au sud, de nouveaux blocages démarrent : Lyon, Clermont-Ferrand. Et la Loire-Atlantique s’y met. La FNSEA 44 et les JA mènent des opérations coup de poing jeudi matin : 80 tracteurs et 150 personnes aux Charcuteries du Don (Charal), à Nozay, 70 tracteurs et 150 personnes à Lactalis Bouvron, actions aussi devant les laiteries à Herbignac et Saint-Père-en-Retz… avant une manifestation jeudi soir à Terrena Ancenis. Jeudi matin sur Europe 1, le président de la FNSEA Xavier Beulin, souhaite “la sortie du mouvement”, mais prédit encore des actions pour les deux trois jours à venir.

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services