• Suivez-nous :

accueil
Cultures > Autres cultures > Moissons : réglez finement pour récolter vite
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Autres cultures - 20-07-2001

Moissons : réglez finement pour récolter vite

En pleine période de moisson, il est trop tard pour procéder à une vérification globale de sa moissonneuse-batteuse. Pour tirer le meilleur parti de sa machine, et ainsi récolter le maximum d’hectares en un minimum de temps, voici quelques recommandations de réglages. Sachant que ce qui fait une bonne moisson... c’est une bonne moissonneuse et un bon chauffeur.
Ajustez les préconisations du constructeur
D’abord, la base est de régler les différents organes aux préconisations du constructeur : écartement des batteurs, vitesse de rotation, vents, ouvertures des grilles supérieures et inférieures.
Cependant, entre les préconisations des constructeurs et la réalité, il y a des ajustements à faire... selon les conditions de récolte et la qualité de la culture. Pour ces réglages fins, le premier principe est évidemment de ne pas tout bouger en même temps : à un paramètre correspond une fonction mécanique, une fois celui-ci bien fixé, on peut passer au suivant. Une façon de gagner du temps.
Pour évaluer les pertes de grains à la sortie, des détecteurs électroniques sont désormais disponibles sur les machines. Cependant, tout détecteur doit être étalonné et, pour cela, une boite manuelle est très utile. En la jetant sous la machine, on récolte des grains : en fonction de la largeur de coupe et de l’andain, on peut calculer la perte en kilos par hectare. L’optimum économique est de ne pas perdre plus de 1% de la récolte. Cela peut sembler déjà beaucoup mais, en dessous, les réglages seraient tellement à affiner... que la machine n’avancerait plus. En d’autres termes, pour un blé à 70 F le quintal, cela vaut-il la peine d’augmenter des coûts de récolte autour de 700 F/ha(1) en Mayenne?
(1) moyenne au sein d’une fourchette, selon la FDCUMA, de 500 à 800 ou 900 F/ha.



Ne négligez pas l'entretien journalier
Le soir, si vous avez le courage après la moisson, ou le matin avant de démarrer : passez en revue différents points.
Pour enlever les poussières, les restes végétaux, soufflez dans les organes à risques que sont les filtres, systèmes de refroidissement, climatisation.
Sur le système de coupe, nettoyez la coupe, vérifiez l’état des lames, doigts, châines ou courroies.
Regardez l’état du convoyeur, et évidemment sa tension.
Pour que le battage soit bon, nettoyez le bac à pierres, le retour des ôtons, les grilles. Vérifiez les augets de la vis à grain et des ôtons.
Enfin, contrôlez la tension des chaînes et courroies. Sans oublier de graisser... selon les préconisations du constructeur mais sans tartiner : un surplus de graisse aura tendance à retenir les poussières.
Terminez par une visite aux secoueurs et en faisant fonctionner la moissonneuse pour détecter des bruits anormaux.



Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services