• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Porc > Viande contaminée Cooperl : délibéré au 2 juillet
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Porc - 27-03-2015

Viande contaminée Cooperl : délibéré au 2 juillet

Mercredi à Saint-Brieuc, l'affaire de fraude dans les analyses et de viande de porc contaminée aux salmonelles qui vise le n° 1 français du porc a été mise en délibéré au 2 juillet. “Où sont les clients lésés, où sont les industriels et les distributeurs qui auraient eu des produits de mauvaise qualité ? Ils ne sont pas là parce qu’ils n’ont subi aucun préjudice” s'est exclamé Me Bélot, l'un des deux avocats de l'entreprise, qui ont plaidé la relaxe. Les parties civiles avaient réclamé d'importants dommages-intérêts : 2,9 M€ pour l'UFC Que Choisir, soit l'équivalent du chiffre d'affaires réalisé grâce aux analyses frauduleuses, et 1,7 M€ pour les douanes. Le procureur a requis des peines de prison avec sursis, entre deux et dix-huit mois, selon le degré des responsabilités, ainsi qu'une amende de 1,9 M€. La Cooperl est poursuivie notamment pour tromperie sur la marchandise, escroquerie et mise en danger de la vie d'autrui. Les six employés, dont le président Patrice Drillet, encourent une peine maximale de sept ans d'emprisonnement et 3,75 M€ d'amende. Il est reproché à la Cooperl d'avoir, entre 2010 et 2012, falsifié des analyses et vendu 2 000 t de porc contaminées. Ces viandes étaient destinées à des entreprises produisant des plats préparés en France (Carrefour, Auchan, Système U, Herta, Cora, etc.), mais aussi en Russie. Justice

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services