• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > Au 1er tour des Départementales, le FN réalise un score historique et est 2e parti
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 27-03-2015

Au 1er tour des Départementales, le FN réalise un score historique et est 2e parti

elections locales//// Au soir du premier tour, l’UMP-UDI-UD est en tête avec 28,7 % des voix, le FN deuxième avec 25 %, le PS et la gauche unie, troisième avec moins de 22 %. Les électeurs ont fait mentir les pronostics, avec une participation en hausse par rapport à 2011 (43 %).

Le redécoupage des cantons tant décrié n’a pas favorisé la gauche. Comme le faisait remarquer Christophe Clergeau, n° 2 du conseil régional, dimanche soir sur France 3, “comme le redécoupage de Charles Pasqua avait finalement vu la gauche l’emporter” aux législatives de 1986 puis aux cantonales de 1988 (l’UDF était alors le 3e parti de France). Mais après ce premier tour, le parti au pouvoir a de quoi être inquiet, d’autant que ses (anciens) alliés en sortent affaiblis, n’ayant pas voulu d’alliances au niveau national.

Est-ce une victoire 
de Nicolas Sarkozy ?

C’est en tout cas la première élection remportée par l’ancien chef de l’Etat depuis les présidentielles de 2007 (aux dernières sénatoriales, le chef de file de l’UMP était Jean-François Coppé). Le parti de Droite devrait ainsi reprendre la puissante association des Départements.

Il convient cependant de relativiser : après avoir obtenu la majorité à tous les échelons de l’exécutif (conseils généraux, la plupart des régions, l’Assemblée nationale, le Sénat, le Gouvernement, l’Elysée), la Gauche et le PS ne pouvaient espérer tout conserver, une fois au pouvoir… comme on l’a vu précédemment avec la droite ; les Français aiment l’équilibre des forces.

La droite peut ainsi remercier la gauche d’avoir fait marche arrière sur son projet de dissolution des conseils généraux, ou de constitution de “coquille vide” avant de les supprimer, puis finalement de les conserver… Comme Nicolas Sarkozy avait de la même façon reculé sur la fusion des conseils généraux et régionaux en conseils territoriaux.

L’UMP a-t-elle fait barrage au FN ?

Les partis et médias nationaux en discutent encore. Le parti de Marine le Pen fait cependant une nette progression, et surtout, s’installe au niveau local. C’est le parti qui comptait le plus de candidats sous ses couleurs. Sans faire campagne, sans programme réel, la stratégie menée par le parti d’extrême-droite a payé. Partout, ses scores peuvent lui donner satisfaction, en particulier dans le nord, l’est, et le sud, où il peut jusqu’à espérer prendre les commandes du département, à l’instar du Vaucluse. Certains binômes préfèrent ainsi se retirer au profit de candidats “républicains”.

En sens inverse du FN, l’extrême gauche perd beaucoup d’élus, et de repères, dans ces élections.

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services