• Suivez-nous :

accueil
Cultures > Autres cultures > Le blé français ne s'exporte plus
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Autres cultures - 18-09-2003

Le blé français ne s'exporte plus

Au niveau du grand export, les chargers1 sont moroses : « A l’international, on ne fait plus d’affaires. L’Égypte, qui reste le principal acheteur, se tourne vers le blé américain et l’offre australienne. Les Européens passent à coté des marchés. La semaine dernière, les Égyptiens ont acheté 60 000 tonnes de blé australien à un cours de 154 dollars, les Américains ont vendu 120 000 tonnes au cours de 143,89 dollars. » explique Etienne Renard de la société Itraco. Ramenée en dollars, l’offre européenne est proche des 150 dollars. Un cours comparable à celui du blé en provenance d’Océanie. Toutefois, le blé australien se démarque de notre moisson par sa qualité.
24 millions de tonnes de blé australien
Comme en plus, l’Australie a revu à la hausse ses prévisions de récoltes (24 millions de tonnes), les perspectives ne sont pas forcément optimistes. La moisson australienne pourrait débuter d’ici un mois. En France, malgré la baisse de ces derniers jours, les cours sont trop hauts pour pouvoir concurrencer les États-Unis et l’Australie. Des cours qui pénalisent aussi les fabricants d’aliments. Pour l’instant selon la Cam, « le blé rentre toujours à la hauteur de 60 % dans la composition de l’aliment volaille ». Toutefois, le prix des aliments a progressé d’environ « 25 % » selon Jean-Marc Le Franc responsable de l’alimentation animale. Dans les formules d’alimentation du bétail, les céréales sont substituables entre elles « si la situation actuelle persiste, les fabricants d’aliments pourraient bien relâcher du blé et se tourner vers du seigle allemand ou du maïs si la Commission en autorise l’importation. » (Voir encadré). Les meuniers n’ont quant à eux aucune possibilité de substitution. « Les meuniers sont actifs sur le marché depuis fin août. Jusqu’en juillet août, ils utilisent le blé de la précédente récolte. »
Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services