• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Porc > Une directive bien être voulue par l'Union
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Porc - 06-07-2001

Une directive bien être voulue par l'Union

accroître le confort et les conditions de vie des porcs, en particulier des truies. Elle modifie la directive de 1991 sur les normes de protection des porcs. Après traduction en droit français, elle sera applicable au 1er janvier 2003 pour les «exploitations de construction récentes ou récemment aménagées», au 1er janvier 2013 pour tous les élevages. La directive se fonde en partie sur un avis scientifique européen de 1997 : «les porcs devraient disposer d’un environnement correspondant à leur besoin d’exercice et à leur nature «fouineur». Leur bien être semble compromis en raison de l’espace très restreint dont ils disposent».
Ainsi, 1ère mesure, chaque porc sevré ou de production élevé en groupe doit disposer d’un espace libre de 0,15 m2 à 1 m2 pour un poids de moins de 15 kilos à plus de 110 kilos. Surtout, afin de permettre aux truies et cochettes des «interactions sociales», l’utilisation des cases individuelles est interdite sur une période de 4 semaines après la saillie à 7 jours avant la date prévue de mise-bas.

Un sol en caillebotis ‘partiel’
L’enclos doit avoir plus de 2,8 m sur chaque côté et permettre 2,25 m2 d’espace libre par truie et 1,64 m2 par cochette saillie (+ 10% si le groupe est d’au moins 6 porcs). Sur cette surface, au moins 0,95 m2 par cochette et 1,3 m2 par truie doit avoir un revêtement plein continu avec au maximum 15% de vide pour l’évacuation des déjections. Quand le revêtement est un caillebotis en béton (pas de précision pour le plastique ou métallique), les fentes doivent être au maximum de 11 mm (porcelets) à 20 mm (cochettes et truies) de large et être espacées au minimum de 50 mm (porcelets et porcs sevrés) ou 80 mm (porcs de production, cochettes saillies et truies).
Du côté alimentaire, truies et cochettes doivent avoir accès à des «matières manipulables» et disposer de suffisamment d’aliments volumineux ou fibreux et d’aliments énergétiques. Sans précisions de composition.
S’ajoute à ces mesures l’interdiction d’utiliser des attaches pour les truies et les cochettes à partir du 1er janvier 2006 (les installations sont déjà interdites).

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services