• Suivez-nous :

accueil
Annonces > Matériel > “Plus qu’une centrale d’achat, c’est une boîte à outils”
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Matériel - 21-11-2014

“Plus qu’une centrale d’achat, c’est une boîte à outils”

Groupe Douillet

Les Ets Douillet ont rejoint Promodis il y a 23 ans. L'intérêt majeur au départ était le même que celui des créateurs de la coopérative : obtenir un bon référencement pour accéder à de meilleurs prix auprès des constructeurs, “tout en restant indépendant”, insiste Damien Douillet, le PDG. C'est une particularité à laquelle il tient : les décisions ne sont pas dictées par une logique verticale de groupe. Ici, chaque sociétaire compte pour une voix. C'est l'autre apport précieux de Promodis : la mise en commun d'idées. “Plus qu'une centrale d'achat, c'est une boîte à outils”. L'union fait la force, y compris pour la matière grise. Etre concessionnaire indépendant, “c'est un métier solitaire, alors qu'il faut avoir des idées tous les jours”. Au sein de Promodis, un sociétaire qui déploie une solution intéressante la partage avec ses collègues. “Cela a été le cas avec le centre vitre”, devenu aujourd'hui un service proposé dans toutes les enseignes Promodis. De même, un tout nouveau service est mis sur le devant de la scène : les RDV diagnostic. Il consiste à s'assurer de la révision des matériels pendant l'hiver afin qu'ils soient prêts pour la saison d'utilisation. “Cela fait 40 ans qu'on le propose, mais nous n'avions jamais formalisé la communication autour de cette offre”. Présentée par Promodis, elle est désormais dimensionnée : la prestation comprend tel et tel point, coûte tant. C'est un engagement, qui répond à un protocole. Pour assurer tous ces services déployés, respecter les engagements, l'entreprise doit disposer d'une organisation calibrée et de personnel formé. En mutualisant les moyens, Promodis permet cela : “Il nous apporte une montée en compétences, une professionnalisation” témoigne Clotilde Gasnier, responsable de la communication du groupe Douillet. Les concessionnaires, entreprises familiales, n'avaient pas forcément les ressources pour assurer des formations en interne.

Nouveau contrat d'entretien

Pour les clients, ces contrats apportent une sécurité : “Ils peuvent ainsi connaître le coût de revient.” Cet argument vaut pour les autres services, tel le nouveau contrat d'entretien, proposé depuis deux ans par le groupe Douillet. “On se charge de 100 % de l'entretien du tracteur ou de la désileuse automotrice (sauf l'entretien courant). En contractualisant les opérations de maintenance, le client maîtrise à l'avance son coût de fonctionnement. Pour une désileuse, l'éleveur peut connaître son coût de mécanisation en rapport avec sa production laitière”.

Ce contrat d'entretien a été présenté lors de la soirée festive du 13 novembre, organisée à la salle polyvalente de Mayenne, pour les 30 ans de Promodis. Mille clients “orientés Promodis” étaient présents à cet événement mêlant convivialité (repas, animations) et business (les offres commerciales de la quinzaine étaient proposées).

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services