• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > France > S. Papin (Système U) : "La grande distribution doit arrêter de se comporter en prédatrice”
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

France - 14-11-2014 - Nathalie Barbe

S. Papin (Système U) : "La grande distribution doit arrêter de se comporter en prédatrice”

Serge Papin est le PDG de Système U. Il s’est associé en septembre dernier à Auchan pour mettre en commun leurs centrales d'achats. De quoi rebattre la guerre des prix ?

Serge Papin est le PDG de Système U.

Serge Papin est le PDG de Système U.


"En cinq ans, notre enseigne a perdu quarante magasins, tous débauchés par la concurrence ! Heureusement, on gagne en croissance. Mais il fallait trouver une solution pour résister. Notre rapprochement avec Auchan n’est pas un regroupement de force. C’est une manière de peser sur les négociations commerciales et de diluer la guerre des prix que mènent nos concurrents depuis de trop nombreuses années déjà. Avant notre accord avec Auchan, il y avait les deux plus forts : Carrefour et Leclerc. Aujourd’hui, on est quatre ! Mettre en commun nos deux centrales d’achat fait de nous les plus grands acheteurs européens. On va renforcer notre pouvoir d’achat face aux marques internationales. Et pousser la grande distribution à repenser ses relations avec les fournisseurs."

Poser un regard responsable sur la filière


"Nous sommes dans une période où il n’y a pas de croissance. Leclerc fait campagne sur les prix imbattables. Mais les prix bas se répercutent sur la filière agricole qui, pour les garantir, va jouer sur la qualité des produits. Il faut sortir de ce système et poser un regard responsable sur la filière. Notre volonté, c’est de se démarquer de cette guerre des prix en contractualisant d’une manière différente. C’est pour cela que nous mettons l’accent, dans notre démarche, sur la relation magasins-PME locales. Tous nos magasins sont ancrés sur le territoire et travaillent en priorité avec des fournisseurs locaux. C’est une garantie de qualité et les prix fixés sont les mêmes dans tous les magasins d’un même département. Tout le monde y gagne. Aujourd’hui, plus de 1 000 PME travaillent avec nous. Et quand on agrège nos labels de terroir, “U de Sarthe”, “U de Mayenne”, etc., ce sont des centaines et des centaines d’emplois concernés. Ça vaut le coup de s’attaquer au local et par-delà nos produits, se battre pour l’emploi dans nos territoires. La grande distribution doit arrêter de se comporter en prédatrice”.


Propos recueillis par Nathalie Barbe



Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services