• Suivez-nous :

accueil
Mayenne > RF Feltour rayonne devant des passionnés
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Mayenne - 14-11-2014 - Frédéric Gérard

RF Feltour rayonne devant des passionnés

CONCOURS

Pour la première fois depuis dix ans, le Départemental Prim'Holstein avait lieu à Mayenne. Trois élevages ont fait la différence.

La famille Reillon, champions en famille, avec la Grande championne et sa Réserve, consécration d’une moisson de prix.

La famille Reillon, champions en famille, avec la Grande championne et sa Réserve, consécration d’une moisson de prix.


"En venant juger, je croyais que je ne connaissais pas la Mayenne, confie Jean-Baptiste Decheppe [lire aussi ci-dessous]. En fait, je me suis rendu compte que si, en voyant certaines têtes.” Y compris parmi les animaux présentés : “Quand je l'ai vue entrer sur le ring, j'ai tout de suite reconnue ma championne des Côtes-d'Armor”, Dédie, qu'il avait nommée Grande championne du Départemental breton en 2013.

“Quelques locomotives”


Dédie est en copropriété, entre le Gaec Carfantan (22) et l'EARL de La Bretonnière. A Mayenne, elle ne finit “que” Réserve championne, derrière une vache du même éleveur, RF Feltour. “En venant, je pensais que le classement serait l'inverse. Dédie a plus de style, commente Fabrice Reillon. Mais cela lui tirait trop dessus, la transplantation embryonnaire est trop récente : elle a perdu 50-60 kg et n'a pas encore eu le temps de bien se remettre en forme.” Jean-Baptiste Decheppe l'a également remarqué : “La championne d'aujourd'hui est une très bonne vache mais sera limitée à un autre niveau, elle manque d'élégance. Contrairement à la Réserve, qui est le modèle de vache que j'affectionne.” Le modèle avec lequel Fabrice Reillon aime aussi travailler, des vaches avec un grand développement, de génétique canadienne. “Dédie est issue d'une souche qui remonte à 1976, et qui a 90 points de moyenne depuis douze générations.”


“On sent qu'il n'y a pas un historique de concours, ici, mais que quelques locomotives tirent les autres”, observe le juge. Outre l'élevage Reillon, grand gagnant de la journée, l'élevage Meignan a aussi marqué cette édition 2014. Avec les génisses, comme souvent. Jean-Baptiste Decheppe a souligné la qualité de préparation des animaux dans l'ensemble, et en particulier de l'élevage de Pommerieux.


Tenter l’alternance


Autre gagnant, autre habitué. Le Gaec de la Voie lactée 3, venu avec cinq animaux, dont la Championne Espoir, Faze. Comme chez ses collègues, “c'est une passion”, glisse Fabrice Guérot. C'est aussi un partage, comme l'a rappelé son père Gilbert, citant au micro “les trois associés restés sur l'exploitation”.


Dans cette période d'incertitudes, ce concours a mis en avant “les raisons de continuer”des éleveurs laitiers. Le président de Prim'Holstein 53 se félicite de cette journée. Jean-Marie Menan cite “la convivialité, l'esprit positif, la participation des bénévoles, des partenaires, des élèves du lycée” et se dit “très content du lieu”, un hall d'expo que les membres de l'association avaient eux-mêmes aménagé. Le souhait serait désormais d'assurer l'alternance du Départemenal, une année sur deux, entre Mayenne et Château-Gontier. L'objectif est aussi d'attirer davantage d'éleveurs du nord-Mayenne. Deux élevages du Pas (Gaec de La Clergerie, Gaec du Petit village), un de Landivy (Gaec des Deux provinces) sont venus découvrir le concours. D'autres sont attendus. “Certains se renseignent. Mais la date était trop précoce (due à l'indisponibilité de la salle après). Tout le monde n'a pas fini les semis, dans le nord”, indique Sébastien Fontaine, de Brecé. Lui aussi “nouveau”: il a obtenu son premier prix en son nom, s'étant installé à la suite de son père, fin 2013.


Frédéric Gérard



Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services