• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > France > FNSEA : la mobilisation de mercredi, en huit points
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

France - 31-10-2014

FNSEA : la mobilisation de mercredi, en huit points

FNSEA et JA ont appelé les agriculteurs à se mobiliser ce 5 novembre. La plupart des grandes villes seront concernées (Nantes, Laval, Angers, etc.). Certains ont pris de l'avance : dans les Côtes-d'Armor, FDSEA et JA ont engagé une action symbolique dans la nuit du 30 au 31 octobre nommée “le feu dans les campagnes”... L'objectif est “d'alerter le Gouvernement et les responsables politiques sur les crises que subit l'agriculture”. Huit points sont mis en avant par les syndicats. “Les restitutions ne sont pas à la hauteur des conséquences de l'embargo russe” ; privilégier les viandes françaises dans la restauration hors foyer (nouveau combat engagé) ; refuser le péage de transit (ex-Ecotaxe, déjà abandonné) ; abandonner le compte pénibilité et “alléger les normes et contraintes qui pèsent sur le travail” (apprentis, saisonniers, et suppression des cotisations “famille et maladie”) ; versement des aides Pac au 16 octobre (déjà fait). Du côté JA, cette mobilisation doit interpeller sur le blocage des dossiers installation au 1er janvier (ce qui serait en passe d'être réglé). Les syndicats demandent également une “année blanche” sur les contrôles portant sur le verdissement de la Pac (du fait du “retard de l'administration” à prendre ces dispositions). Enfin, et cela semble l'aspect le plus porteur : refuser le nouveau zonage directive Nitrates. Ce déluge de revendications semble devoir alerter les dirigeants sur les crises “économique”, “morale” et “éthique” dont pâtit le monde agricole. Entre une demande de subventions pour la modernisation (et la mise aux normes) des bâtiments d'élevage, l'impatience d'obtenir les réponses souhaitées auprès du Gouvernement (moins de contraintes, plus de compétitivité), la FNSEA inclut à ses revendications un “ras-le-bol”, celui d'être montré du doigt. Elle cite des “attaques incessantes et insupportables sur notre façon de faire et notre façon d'être”. Ce mercredi, la FNSEA semble donc proposer un exutoire à des agriculteurs mal dans leurs bottes. Plusieurs sondages ont pourtant montré cette année l'attachement et la confiance que les Français accordent aux agriculteurs. syndicalisme

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services