• Suivez-nous :

accueil
Environnement > Eau > Nous sommes tous des pollueurs
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Eau - 19-07-2001

Nous sommes tous des pollueurs

«Bien sûr, tout va dépendre de la manière dont le projet de loi sur l’eau sera voté, mais il y a de toute façon des choses à améliorer. » S’il n’est pas foncièrement hostile au projet de loi, Yves Cortès, le conseiller général du canton de Pré-en-Pail et président de la Commission locale de l’eau du bassin versant de la Mayenne, n’en pense pas moins qu’un certain nombre de modifications doivent être apportées.
« La TGAP financera les 35 heures, et non l’environnement »
« Je ne suis pas favorable au système de la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP), par exemple. Ce mode de financement me paraît défavorable non seulement aux professionnels, mais aussi à l’environnement. Car cette taxe servira bien plus à financer le budget général de l’état, et même, pour être précis, les 35 heures, que l’environnement ! »
D’après lui, « le principe pollueur-payeur » ne signifie pas grand chose. « C’est intéressant en théorie, mais en théorie seulement car, en réalité, qu’est-ce que cela veut dire ? Nous sommes tous des pollueurs, à partir du moment où nous ouvrons notre robinet… En fait c’est un principe intéressant à partir du moment où il ne s’applique qu’aux autres ! »
Par ailleurs, Yves Cortès souhaite ardemment que soit corrigé le fonctionnement des Commissions locales de l’eau. Celui-ci lui semble « beaucoup trop lourd » notamment à cause des problèmes de quorum difficile à respecter (voir l’article de la semaine dernière).
Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services